Le gardien de but natif de Chicoutimi, Olivier Rodrigue, a vécu des émotions en montagnes russes, au cours des trois derniers jours.

Olivier Rodrigue avec Équipe Canada en Russie

Les trois derniers jours auront été fertiles en émotions pour le jeune gardien de but natif de Chicoutimi Olivier Rodrigue qui s’envolera aujourd’hui pour la Russie !

Dimanche, le cerbère de 17 ans a en effet vécu l’élimination de son club, les Voltigeurs de Drummondville, aux mains des Tigres de Victoriaville, en quart de finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Lundi, il a reçu une invitation de Hockey Canada pour se joindre à l’équipe des moins de 18 ans qui prendra part au Championnat mondial des M18 en Russie, en plus d’apparaître au sommet de la liste des gardiens de but du Classement final du Bureau central de dépistage de la LNH.

La journée de mardi ne lui a pas procuré plus de répit. Elle a plutôt pris l’allure d’une course contre la montre pour remplir à temps la paperasse requise pour son départ mercredi après-midi pour le pays de Vladimir Poutine.  

Joint mardi soir, le longiligne athlète a avoué que son téléphone n’a pas trop dérougi depuis les dernières 24 heures afin qu’il soit en mesure de se joindre à Équipe Canada M18. « Depuis hier, je suis sur le téléphone. Il faut un visa pour entrer en Russie. Il faut remplir des documents et les envoyer à Hockey Canada. C’est beaucoup de documents qui rentrent depuis deux jours. »

« Il y a déjà une équipe sur place, mais dépendamment de nos séries, nous étions quelques joueurs qui pouvaient être appelés. J’ai été appelé hier soir (lundi). C’est décevant qu’on ait perdu (contre les Tigres), mais ce sera une belle expérience à vivre en Russie. Je n’ai encore aucune information sur mon utilisation. Je viens juste de recevoir mon horaire pour mon itinéraire de vols mercredi. Je pars en après-midi et je vais savoir plus rendu là-bas », énonce Rodrigue, enthousiaste à l’idée de découvrir une nouvelle culture.

L’or dans la mire

« Ce sera une super belle expérience de découvrir une autre culture, différente de celle d’Amérique du Nord. Et c’est toujours un honneur de représenter le Canada. Et pourquoi ne pas y aller pour une autre médaille d’or cette année ? », lance-t-il en faisant référence à la médaille d’or qu’il a remporté avec Équipe Canada des moins de 18 ans, cet été, au tournoi commémoratif Ivan-Hlinka, tenu en République tchèque et en Slovaquie.  

Hockey Canada nourrit de grandes ambitions pour ce Championnat mondial des M18 qui se tiendra à Tcheliabinsk et Magnitogorsk, en Russie, du 19 au 29 avril. « Les partisans peuvent s’attendre à un mélange d’habileté, de bons gabarits et de vitesse lorsque l’équipe de cette année amorcera sa quête d’une médaille d’or en Russie. Les joueurs et le personnel de l’équipe sont ravis de l’occasion de représenter à nouveau le Canada sur la scène mondiale », peut-on lire dans le communiqué de Hockey Canada.

Le Canada tentera de remporter l’or pour la première fois depuis 2013.

Quant à son classement sur la liste finale de la centrale de recrutement, Olivier Rodrigue garde les pieds bien sur terre. « C’est un honneur de me retrouver au premier rang des gardiens, mais ç’a été ça toute l’année. Je ne suis pas du genre à m’attarder aux listes et à me laisser influencer par ça. C’est une liste et en juin, ce sont les équipes et non la centrale de recrutement qui vont décider. »