Étienne Moisan a pris part aux activités entourant la tournée Ultimate Football, jeudi, avec les élèves de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry.
Étienne Moisan a pris part aux activités entourant la tournée Ultimate Football, jeudi, avec les élèves de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry.

Occasion parfaite pour promouvoir le football

Les Alouettes de Montréal ont plutôt bien choisi leur moment pour effectuer une visite des écoles primaires au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Quelques jours après la victoire des Chiefs de Kansas City et d’un certain Laurent Duvernay-Tardif au Super Bowl, la tournée Ultimate Football a permis de surfer sur l’engouement créé par le triomphe du Québécois/médecin/footballeur, dimanche dernier.

Les joueurs de l’équipe de la Ligue canadienne de football Étienne Moisan et Jean-Gabriel Poulin ont joué au ultimate football, un mélange entre l’ultimate frisbee et le flag football, jeudi matin, avec la cinquantaine d’élèves de 5e et 6e année de l’école primaire Antoine-de-Saint-Exupéry. Une occasion de redonner à la communauté et de faire découvrir un sport qui passe parfois deuxième, derrière le hockey. Pour profiter d’un plus grand espace, ils ont utilisé le gymnase du Centre d’éducation des adultes Laure-Conan.

« On fait plusieurs écoles au Québec et chaque fois, les jeunes sont contents de nous voir, ils apprennent et ils ont hâte de jouer », a exprimé Étienne Moisan, un diplômé du Rouge et Or de l’Université Laval qui s’apprête à amorcer sa deuxième saison avec les Moineaux. Les joueurs et membres du personnel impliqués dans la tournée ont indiqué que si un seul jeune décide de jouer au football de façon plus sérieuse, l’objectif aura été atteint.

Étienne Moisan a pris part aux activités entourant la tournée Ultimate Football, jeudi, avec les élèves de l’école Antoine-de-St-Exupéry.

En tournée depuis lundi, au lendemain de la victoire des Chiefs de Kansas City au Super Bowl LIV, les joueurs des Alouettes ont ressenti un certain engouement pour leur sport favori.

« Ce qui est encore mieux, c’est qu’un jeune écoute le Super Bowl à la télévision un dimanche soir, et que quelques jours plus tard, il joue au football dans le gymnase de son école, a fait remarquer Étienne Moisan. Ça augmente encore plus l’engouement et Laurent Duvernay-Tardif est un très bon modèle. C’est un ambassadeur pour notre sport au Québec. Chapeau à lui, il le mérite et je suis content pour lui. »

Alors que tout le monde semble connaître tous les joueurs du Canadien de Montréal par cœur, le receveur de passes fait remarquer que les Alouettes sont bien connus dans le paysage sportif québécois.

« Je dirais même qu’on est quasiment plus populaires en région qu’à Montréal », a soulevé Étienne Moisan.

Questionné sur les craintes de blessures en pratiquant un sport physique, dont les commotions cérébrales, l’athlète a tenu à apporter certaines nuances.

« Avec les nouvelles techniques, le football a changé et on ne parle plus de contacts dévastateurs, casque contre casque, a-t-il mis en contexte. De toute façon, les jeunes débutent en apprenant la base du football et les contacts viennent plus tard. Le football est un sport sécuritaire, bien encadré. »

Une cinquantaine d’élèves de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry ont participé à la tournée Ultimate Football en compagnie des joueurs des Alouettes de Montréal.

Pour Nathan Desmeules, élève en sixième année à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry, la journée de jeudi lui a permis de faire connaissance avec les joueurs d’une équipe qu’il ne connaissait pas vraiment. Amateur de hockey, il a apprécié sa séance d’initiation en compagnie de ses camarades de classe.

« Je n’ai jamais joué dans une équipe, mais c’est l’fun quand même, a exprimé l’apprenti athlète. J’ai déjà vu des matchs de football à la télévision, mais je ne connaissais pas les Alouettes. »

En plus des élèves de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry, la tournée Ultimate Football était de passage à l’école André-Gagnon en après-midi, jeudi. Elle complète sa visite régionale, vendredi matin, à l’école Saint-Sacrement.