Bien connu comme concepteur de sentiers de vélo de montagne, Denis Dolbec travaille actuellement sur les nouveaux aménagements en cours au Mont-Lac-Vert. Afin de répondre aux désirs d'une plus large clientèle, la nouvelle portion comportera plus de sentiers de type familial.

Nouveaux kilomètres de sentiers au Mont-Lac-Vert

Les travaux d'aménagement de cinq nouveaux kilomètres de sentiers de vélo de montagne au Centre récréotouristique du Mont-Lac-Vert d'Hébertville seront réalisés à temps pour accueillir les vététistes de la région le 13 août, à l'occasion de l'avant-dernière étape du circuit régional de vélo de montagne.
Afin de satisfaire une plus large clientèle, le centre récréotouristique du Mont-Lac-Vert ajoutera de nouveaux sentiers de vélo de montagne près du chalet et jusqu'à mi-montagne.
Grand manitou des travaux en cours, Denis Dolbec explique que les nouveaux sentiers développés visent à rendre le circuit accessible à une plus large clientèle. « On a une belle utilisation des sentiers existants, mais on aimerait que ce soit davantage fréquenté. On peut presque dire que c'est un secret bien gardé », convient Denis Dolbec en entrevue téléphonique.
Selon lui, les gens ont l'impression que les parcours sont trop difficiles parce qu'il s'agit d'une montagne et qui dit montagne, dit ascension. Pour remédier à la situation, l'organisation a décidé d'aménager de nouveaux tracés de type familial près du chalet. Une contribution de 10 000 $ de la microbrasserie La Voie Maltée obtenue ce printemps permet de concrétiser le projet. « Avec les nouveaux sentiers développés, les vététistes pourront faire une heure ou deux de vélo sans avoir besoin de monter en haut. On développe des sentiers de catégorie familiale et intermédiaire.
« L'an passé, le circuit de 18 km offrait surtout des sentiers de calibre intermédiaire, avec quelques sentiers de type familial et expert. On est donc en train d'axer sur le développement de sections familiales près du chalet, souligne M. Dolbec. On développe aussi des boucles familiales qui pourront ensuite être utilisées pour le fatbike l'hiver. La réalisation du réseau est très avancée. Je serais presque prêt à faire le balisage du parcours ! »
En plus d'un étudiant engagé pour l'aider cet été, M. Drolet a aussi pu compter sur l'appui de généreux bénévoles pour effectuer les travaux. « Depuis la fin mai, on a fait trois corvées avec des bénévoles », mentionne celui qui s'occupe du développement des sentiers de vélo de montagne depuis quatre ans.
Touché par la tornade
La tornade qui a frappé le secteur du Mont-Lac-Vert le 18 juin a touché environ 10 % des sentiers existants. Le hic, c'est que cette portion est cruciale pour l'accès au sommet. « La tornade a touché la voie facile pour monter au sommet et c'est maintenant plus difficile d'y accéder », souligne M. Dolbec. Cette situation a incité la direction à réduire de moitié la tarification journalière et les cartes de saison pour les vélos et les randonneurs vélo. Le billet journalier est maintenant à 5 $ et la carte de saison à 50 $.
Heureusement, l'organisme recevra un coup de pouce pour dégager ce secteur à l'aide d'une abatteuse et d'un transporteur pour ramasser les arbres tombés. « On n'a pas le choix parce que les sentiers de fatbike passent aussi par là. La superficie touchée représente environ 10 % des sentiers, mais elle est vraiment stratégique, car la montée facile passe par là. D'autres portions de sentiers ont été touchées, mais on a pu faire le nettoyage. Nous ne sommes pas allés dans le secteur le plus touché parce que nous y aurions passé le reste de la saison. »
Une fois la compétition régionale tenue, les travaux d'aménagement vont se poursuivre jusqu'à la fin de l'automne. « Par la suite, nous allons débroussailler les sentiers de fatbike et de nouveaux secteurs de hors-piste dans la deuxième montagne. De plus, nous allons faire de nouveaux sous-bois dans les pistes déjà existantes », conclut celui qui ne manque visiblement pas de projets pour l'occuper !