Nicolas Roy et les Checkers de Charlotte se préparent à affronter les Wolves de Chicago en grande finale des séries de la Ligue américaine de hockey.

Nicolas Roy vivra une première finale des séries

D’aussi loin qu’il se rappelle, Nicolas Roy participera à sa première finale des séries éliminatoires, avec les Checkers de Charlotte, lors de la ronde ultime dans la Ligue américaine de hockey (LAH), avec à l’enjeu la coupe Calder.

« J’ai joué de gros matchs pareil, comme la finale du Championnat mondial junior, mais pas en séries comme ça », de préciser l’ancien capitaine des Saguenéens et choix de quatrième ronde des Hurricanes de la Caroline en 2015, lors d’une entrevue téléphonique.

« C’est excitant. J’ai hâte que ça commence. Je suis fébrile », a laissé tomber l’attaquant de 22 ans, qui profitait d’une journée de congé, mardi, avant la reprise de l’entraînement mercredi, en vue du premier affrontement contre les champions de la conférence de l’Ouest, les Wolves de Chicago, associés principalement aux Golden Knights de Vegas.

Pour atteindre la grande finale, les Checkers, qui ont pris le premier rang en saison régulière avec une récolte de 110 points en 76 matchs, ont défait les champions en titre, les Marlies de Toronto. Nicolas Roy estime que la folie des séries s’est vraiment emparée de Charlotte durant la finale de conférence, qui a pris fin en deuxième période de prolongation du sixième match. Au cours de la série, le natif d’Amos a obtenu quatre points, dont trois buts.

« On a vraiment bien joué. Ils avaient une bonne équipe, alors de gagner ça en six, on est vraiment contents, d’exprimer Nicolas Roy. On savait qu’on aurait une bonne saison. L’an dernier, on a perdu en deuxième ronde. C’est sûr qu’on a perdu quelques bons joueurs qui ont gradué avec les Hurricanes, mais on avait encore le même noyau, assez jeune. Je pense que les attentes étaient quand même assez hautes, mais on ne pensait peut-être pas terminer la saison régulière au premier rang ni atteindre la finale. »

Sur un plan individuel, à sa deuxième saison dans la Ligue américaine après quatre années à Chicoutimi, Nicolas Roy a récolté sensiblement le même nombre de points, soit 36 en 68 rencontres. Il maintient un rythme encore plus soutenu depuis le début des séries avec 11 points en 14 rencontres.

Nicolas Roy et les Checkers de Charlotte se préparent à affronter les Wolves de Chicago en grande finale des séries de la Ligue américaine de hockey.

« J’ai eu une très bonne saison et j’en suis content. J’ai toujours été un gars qui élevait son jeu d’un cran dans les matchs plus importants avec plus de pression. C’est ce que je démontre encore en séries. Je joue vraiment très bien depuis le début de notre parcours éliminatoire », de faire valoir Nicolas Roy, qui a également été rappelé par les Hurricanes le temps de six matchs en début de saison.

« J’y crois toujours. Je ne sais pas nécessairement ce sera quand. Il faut que je sois prêt. Ça pourrait être l’an prochain. C’est un peu comme un marathon. Tu travailles quotidiennement et tu essaies de t’améliorer pour que ça arrive », estime Nicolas Roy, qui écoulera la saison prochaine la dernière année de son contrat d’entrée avec la formation de la Caroline.