Laurent Duvernay-Tardif
Laurent Duvernay-Tardif

NFL: Laurent Duvernay-Tardif ne jouera pas cette saison

Le Québécois Laurent Duvernay-Tardif est devenu le premier joueur de la NFL à ne pas jouer cette saison en raison de la pandémie de COVID-19.

Duvernay-Tardif, qui a remporté le Super Bowl avec les Chiefs de Kansas City la saison dernière, a fait part de sa décision par l’entremise de son compte Twitter, vendredi soir.

«Cette décision a été l’une des plus difficiles que j’ai dû prendre dans ma vie, a-t-il écrit dans son gazouillis. Ceci dit, considérant les risques de santé, je dois faire ce qui est le mieux pour moi. C’est pour cela que j’ai décidé de prendre l’option de ne pas jouer cette saison.»

Duvernay-Tardif a décidé de se prévaloir d’une «clause échappatoire» pour la saison 2020, qui a été présentée par la NFL à l’Association des joueurs de la ligue.

Selon les termes de cette entente, Duvernay-Tardif et les joueurs qui ne souhaitent pas jouer cette saison ont jusqu’au 3 août pour faire part de leur décision. Une fois rendue, cette décision devient irrévocable.

Le joueur de ligne des Chiefs ne touchera donc pas son salaire complet en 2020, mais il recevra 150 000 $ US selon deux sources anonymes de The Associated Press.

Duvernay-Tardif a signé un contrat de cinq ans avec les Chiefs en février 2017. Il aurait empoché 2,75 millions $ cette saison.

Les camps de la NFL doivent officiellement s’amorcer la semaine prochaine, sous l’approbation des médecins de la ligue. Les recrues des Chiefs et des Texans de Houston se sont déjà rapportées depuis lundi.

«Je suis convaincu que l’équipe médicale des Chiefs a mis en place un plan solide afin de minimiser les risques de santé associés à la COVID-19, a soutenu le Québécois. Cependant, en tant que futur professionnel de la santé, je ne peux pas me permettre de devenir un vecteur potentiel de transmission dans nos communautés.»

Duvernay-Tardif a obtenu son doctorat de médecine de l’Université McGill en 2018 et pendant que la pandémie de COVID-19 faisait rage au Québec, il est allé prêter main-forte au CHSLD de la Montérégie.

«Mon expérience sur les premières lignes au printemps dernier m’a apporté une perspective différente face à la pandémie et le stress qu’elle met sur le système de santé. Si je suis amené à me retrouver dans une situation comportant des risques significatifs, je le ferai en traitant des patients», a ajouté Duvernay-Tardif.

L’agent de Duvernay-Tardif, Sasha Ghavami, a confirmé qu’il n’y aurait aucun autre commentaire pour le moment.