Neuf régionaux sur la glace

Cette saison, neuf joueurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean évoluent pour l’une des 18 équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Voici un tour d’horizon de leur rendement, maintenant qu’environ le tiers de la saison est écoulé.

Rafaël Harvey-Pinard, attaquant, Huskies de Rouyn-Noranda

Nommé capitaine de la formation de l’Abitibi en début de saison, le Jonquiérois a connu un départ canon, mais a quelque peu ralenti lors des dernières semaines. Il montre tout de même une récolte d’un point par match, ce qui lui a permis d’obtenir une invitation au Défi Canada-Russie de la semaine dernière, étant nommé joueur du match pour la LHJMQ lors de la première rencontre.

Samuel Harvey, gardien, Huskies de Rouyn-Noranda

À sa dernière saison dans les rangs juniors après avoir participé au camp du Canadien, l’Almatois de 20 ans continue de confirmer sa place parmi l’élite de la LHJMQ avec la meilleure moyenne à 2,22 et un pourcentage d’arrêt de .923, le deuxième meilleur derrière son coéquipier Zachary Émond. Il montre un dossier de 12-4 et est parfait en novembre en cinq rencontres.

Jordan Martel, attaquant, Drakkar de Baie-Comeau

La formation de la Côte-Nord possède l’une des forces de frappe les plus redoutables dans le circuit Courteau. Le Chicoutimien n’est pas étranger à ces succès offensifs avec 25 points, ce qui lui donne environ le même rythme que l’an dernier où il avait terminé avec 77 points en 66 rencontres. Pas trop mal pour un choix de 8e ronde en 2015.

Antoine Girard, attaquant, Drakkar de Baie-Comeau

Blessé plus souvent qu’à son tour, le natif de Larouche n’a toujours pas disputé une rencontre cette saison après avoir été opéré pour une hernie discale et la durée de son absence est toujours indéterminée. L’an dernier, peu après avoir été nommé capitaine du Drakkar, Girard avait raté une longue période en raison d’une blessure à un doigt.

Hugo Savinsky, attaquant, Drakkar de Baie-Comeau

Après avoir disputé seulement 44 matchs à sa première saison sur la Côte-Nord l’an dernier, l’arrière à caractère défensif occupe un rôle régulier dans la brigade du Drakkar. Avec tout de même six points à sa fiche, dont un but, il affiche un différentiel très révélateur de +15.

Mathieu Boulianne, attaquant, Cataractes de Shawinigan

Échangé des Wildcats de Moncton aux Cataractes de Shawinigan à la période des Fêtes l’an dernier, l’attaquant a ensuite terminé la saison avec la formation de la Mauricie.

Le jeune vétéran doit se battre depuis la saison pour garder sa place dans l’alignement, ayant disputé 15 des 23 rencontres de l’équipe. Le rapide attaquant almatois a inscrit trois buts depuis le début du calendrier régulier.

Jérémy Fortin, attaquant, Saguenéens de Chicoutimi

Le Dolmissois de 19 ans occupe un rôle défensif de choix avec les Chicoutimiens et s’en charge très bien. Il trouve le moyen de contribuer offensivement et a même déjà égalé sa production totale de la saison dernière avec 13 points en 24 matchs.

Jérôme Gravel, défenseur, Tigres de Victoriaville

Après des passages avec le Titan d’Acadie-Bathurst et les Voltigeurs de Drummondville, le Chambordais a fait sa niche au sein de la brigade défensive des Tigres. Il est l’un des défenseurs les plus utilisés en cette saison de transition pour les félins qui ont laissé aller plusieurs vétérans au terme de la dernière saison, montrant un excellent différentiel de +5.

Olivier Rodrigue, gardien, Voltigeurs de Drummondville

L’espoir des Oilers d’Edmonton, qui l’ont sélectionné en 3e ronde l’été dernier, a démarré lentement, mais a rapidement retrouvé son aplomb. Il n’a pas perdu depuis plus d’un mois et montre des statistiques étincelantes en novembre avec une moyenne de 1,75 et un pourcentage d’arrêt de .929. Ces chiffres devraient lui permettre d’obtenir une invitation au camp final d’Équipe Canada junior dans quelques semaines.