Rafael Nadal avait facilement marché vers un 11e titre à Monte-Carlo l’an dernier, n’accordant jamais plus de quatre jeux dans une manche.

Nadal dans le carré d’as à Monte-Carlo, Djokovic éliminé par Medvedev

MONACO — Novak Djokovic a connu un match inégal et a finalement baissé pavillon devant Daniil Medvedev, qui a eu le meilleur 6-3, 4-6, 6-2, vendredi, lors des quarts de finale du Masters de Monte-Carlo.

Le Serbe et no 1 mondial, deux fois champion à Monte-Carlo, n’a pas été l’ombre de lui-même, commettant 47 fautes directes.

De son côté, le champion en titre Rafael Nadal a aussi connu des ennuis. Toutefois, l’Espagnol et deuxième tête de série a effacé un retard de 4-1 en première manche pour finalement vaincre l’Argentin Guido Pella 7-6 (1), 6-3.

«C’était très important pour moi de terminer le match en deux manches, a dit Nadal. C’était difficile de perdre les trois premiers jeux, mais j’ai trouvé le moyen de renverser la vapeur. Parfois, un match comme celui-là où vous souffrez peut vous aider à trouver votre rythme.»

Nadal avait facilement marché vers un 11e titre à Monte-Carlo l’an dernier, n’accordant jamais plus de quatre jeux dans une manche. Pella s’en voudra donc, alors qu’il était au service pour s’offrir une avance de 5-1 en première manche quand il a commis une double faute.

Puis, dans une impasse de 5-5, Nadal a été victime d’un autre bris de service. Pella est donc devenu le premier joueur depuis Kyle Edmund en 2017 à servir pour une manche face à Nadal sur la terre battue de Monte-Carlo.

Pella s’est retrouvé à 30-30, mais Nadal est allé chercher le bris de service pour forcer la présentation d’un bris d’égalité - son premier à Monte-Carlo depuis 2015 contre John Isner au troisième tour.

Nadal a été victime d’un bris à zéro quand il s’est retrouvé au service pour le match, mais il a immédiatement donné la réplique à Pella pour fermer les livres après 2 heures 20 minutes de jeu.

L’Espagnol a donc atteint le carré d’as pour une cinquième année de suite à Monte-Carlo.

Au prochain tour, Nadal affrontera l’Italien et 13e tête de série Fabio Fognini, qui a défait le Croate et neuvième tête de série Borna Coric 1-6, 6-3, 6-2.

Novak Djokovic, le double champion du tournoi et no 1 mondial, a paru être ennuyé par les conditions venteuses et a commis 47 fautes directes.

Djokovic accumule les erreurs

Plus tôt dans la journée, Medvedev, 10e tête de série, participait à un premier quart de finale de la série Masters en carrière, mais n’a pas semblé nerveux. C’est plutôt Djokovic qui a accumulé les erreurs.

«Lors d’une journée venteuse comme aujourd’hui, les conditions changent lors de chaque jeu, a dit Djokovic. C’est difficile de prendre votre rythme et il ne m’a pas donné l’occasion de prendre mon rythme. Il a été très patient et a bien joué tactiquement.»

Medvedev a été victime d’un bris quand il s’est retrouvé au service pour le match à 5-1 en troisième manche, mais il a joué le même tour à Djokovic pour une cinquième fois lors du jeu suivant.

Djokovic a commis une double faute à 30-30, offrant une première balle de match à son rival. Medvedev a ensuite confirmé sa première victoire face au Serbe et face à un joueur au sommet de l’échelle mondiale grâce à un coup gagnant du revers.

«C’était incroyable, a dit Medvedev. Il a moins bien joué que d’habitude, mais je continue à prendre de l’expérience.»

Pour sa part, Djokovic n’a pas atteint le carré d’as lors de ses trois derniers tournois, après être aussi arrivé à court à Indian Wells et Miami.

«Il me manque la détermination d’y aller pour des coups plus risqués sur certains points», a-t-il dit.

Lors des demi-finales, Medvedev affrontera le Serbe Dusan Lajovic, qui a aussi atteint les demi-finales d’un Masters pour une première fois en carrière à la suite d’un gain de 6-4, 7-5 face à l’Italien issu des qualifications Lorenzo Sonego.

Lajovic n’a pas perdu une seule manche jusqu’ici lors du tournoi sur terre battue.

+

Baptême de Leylah Annie Fernandez en Fed Cup

PROSTEJOV — La Lavalloise Leylah Annie Fernandez vivra son baptême en Fed Cup en affrontant la Tchèque Marketa Vondrousova, samedi, lors du barrage de qualification pour le Groupe mondial entre les deux nations. Fernandez et la Vancouvéroise Rebecca Marino ont été choisies par la capitaine Heidi El Tabakh pour disputer les matchs de simple sur un terrain intérieur de terre battue à l’Agrofert Arena de Prostejov, en République tchèque. En ouverture du barrage, Marino croisera le fer avec Karolina Muchova. Les deux changeront ensuite de rivales dimanche lors des simples inversés, puis Gabriela Dabrowski, d’Ottawa, et Sharon Fichman, de Toronto, affronteront Barbora Krejcikova et Marie Bouzkova en double. Le gagnant de la confrontation du week-end obtiendra une place au sein du Groupe mondial, tandis que le perdant évoluera dans le Groupe mondial II en 2020. Âgée de 16 ans, Fernandez vivra sa première expérience au sein de l’équipe canadienne de la Fed Cup. Elle occupe le 376e rang du classement de la WTA et le septième rang du classement junior de l’ITF. Elle aura l’occasion de se frotter à la 47e raquette mondiale, Vondrousova, puis à la 106e, Muchova. La Presse canadienne

+

Andreescu toujours blessée à une épaule

MONTRÉAL — La Canadienne Bianca Andreescu, 23e au classement WTA, n'a pas pu encore reprendre l'entraînement à cause de la blessure à l'épaule droite qui l'avait obligée à jeter l'éponge en 8e de finale du tournoi de Miami le mois dernier, a indiqué son entraîneur vendredi. «Elle souffre d'une petite déchirure à l'épaule droite», a expliqué Sylvain Bruneau à Radio-Canada. «En ce moment, elle fait beaucoup d'entraînement physique. L'accent est mis sur la préparation physique [...] Elle va revoir le médecin lundi prochain, et on verra pour la suite», a-t-il poursuivi. Andreescu, lauréate du tournoi d'Indian Wells en mars, doit faire son retour en compétition à Madrid (4-11 mai) et enchaîner ensuite sur le tournoi de Rome (13-19 mai). La joueuse de 18 ans est la révélation de la saison 2019 sur le circuit féminin. Elle était classée au-delà de la 100e place mondiale en début d'année lorsqu'elle a atteint à la surprise générale la finale du tournoi d'Auckland en battant la Danoise Caroline Wozniacki et l'Américaine Venus Williams. Elle a ensuite remporté son premier titre sur le circuit WTA à Indian Wells, en étant bénéficiaire d'une invitation, du jamais-vu dans l'histoire du tournoi californien. La Presse canadienne