Mission accomplie sur toute la ligne pour les 55 participants à la première édition du Grand défi des Chutes, de l’école secondaire Des Chutes de Dolbeau-Mistassini.

Mission accomplie pour le Grand défi des Chutes

Les 330 élèves de secondaires 1 et 2, ainsi que le personnel de l’École secondaire des Chutes de Dolbeau-Mistassini ont toutes les raisons de bomber le torse. Grâce à leur contribution et à la détermination des 55 élèves qui ont accepté de courir ou de marcher au moins 20 kilomètres en 24 heures, ils peuvent dire mission accomplie pour cette première édition du Grand défi des Chutes.

Jointe dimanche, la directrice de l’école, Hélène Bouchard, n’était pas peu fière de ses troupes qui ont cumulé environ 1400 kilomètres, éclipsant l’objectif initial de 1000 kilomètres — l’équivalent de la distance entre Dolbeau-Mistassini et Montréal.

Officiellement, 55 jeunes se sont inscrits à cet ambitieux défi et se sont entraînés pendant deux mois pour atteindre leur objectif : courir ou marcher 20 kilomètres chacun en 24 heures. Ils se sont élancés sur la piste d’athlétisme de l’école sur le coup de midi, vendredi, en compagnie de tous les élèves de l’école pour le premier kilomètre et ont poursuivi leur mission jusqu’à samedi midi. Le parrain d’honneur de l’événement, l’aventurier Frédéric Dion, a aussi chaussé les espadrilles pour courir quelque 20 km vendredi après-midi.

Faut croire que la conférence de M. Dion avait inspiré les jeunes puisque chacun des 55 participants a atteint l’objectif des 20 kilomètres cumulés, et ce, même si la nuit a été très froide (environ moins 5 degrés Celsius). De 2 h à 7 h, il a fallu faire de la motivation auprès de certains jeunes qui trouvaient difficile de s’extirper du lit pour aller courir ou marcher, mais ils ont tenu bon. Trois enseignants parrains les ont encouragés en courant avec eux. Une jeune fille, qui a été le coup de cœur des organisateurs, a même cumulé 24 kilomètres en 24 heures. Même durant la nuit, sa détermination à franchir son kilomètre n’a jamais fléchi.

En prime, les 55 jeunes ont atteint l’objectif financier de 5500 $ qui sera réinvesti dans les activités étudiantes. Des parents sont venus courir avec les jeunes et des élèves de 5e et 6e année ont fait part à la directrice qu’ils souhaitaient que le Grand défi des Chutes soit de retour l’an prochain. « Je ne pensais pas que ça allait lever autant », avoue Mme Bouchard. Que les jeunes soient rassurés, le Grand défi des chutes sera de retour l’an prochain !