Les conférenciers font partie des éléments qui ont assuré le succès de la 4e édition du Salon du vélo et de la course à pied tenue en fin de semaine au Hangar de la zone portuaire de Chicoutimi.

Mission accomplie pour la 4e édition du Salon du vélo et de la course à pied

Mission accomplie pour le promoteur de la 4e édition du Salon du vélo et de la course à pied. Jean-François Brassard et son équipe ont atteint, voire dépassé l'objectif des 6000 visiteurs au cours de la fin de semaine et ils ont déjà quelques avenues à explorer pour l'édition 2018.
Le grand manitou de l'événement s'est dit heureux de l'achalandage, mais aussi du succès obtenu avec certaines nouveautés. « Ç'a été super en fin de semaine. Dimanche, l'engouement était similaire à l'achalandage de samedi, mais de façon plus fluide. On a eu encore des visiteurs en quantité », a indiqué M. Brassard qui est particulièrement fier de ses conférenciers et de l'ajout des disciplines du fatbike et du canicross entre autres.
« Parmi mes bons coups, je constate que ç'a aidé énormément d'inviter des individus de qualité, intéressés et intéressants. Patrick Charlebois a été un conférencier d'une qualité extraordinaire à côtoyer et qui a fait que j'ai pu attirer un autre type de clientèle au salon. Les pistes d'essai de fatbike ont aussi été très aimées et très utilisées. On a attiré un autre type de clientèle qui avait la possibilité de louer gratuitement (ces vélos) après avoir visité le salon. On s'est aussi fait parler du canicross, souligne le promoteur. 
« Avec les améliorations apportées, on est tombé dans le mille et on a la satisfaction du devoir accompli. C'est une édition très émotive parce qu'on a travaillé fort, on a mis des choses en place et ça a porté fruits », a noté celui qui fera l'évaluation de cette 4e édition au cours des prochains jours. « En tant qu'organisation, nous devrons gérer l'expansion et se requestionner par rapport à notre façon de voir les choses, de les aborder pour ne pas arriver avec des développements (inadéquats). Nous sommes déjà en préparation de la 5e édition. J'ai fait de belles rencontres et initié des nouveautés qui sont en train de se développer. Le fait d'avoir ouvert la porte aux essais extérieurs a ouvert l'expansion externe du salon et ce sera une des façons d'agrandir.
« On est le seul salon provincial avec un environnement extérieur vierge que l'on peut exploiter et c'est ce qu'on veut développer. Nous aurons donc encore des nouveautés l'an prochain pour rendre l'offre encore plus complète. C'est parti pour avoir une belle 5e édition », de conclure Jean-François Brassard.