Jean-Benoit Pineault, président du conseil d’administration de Saguenay Basketball, et son directeur général, Philippe Hurtubise, entourent le nouveau directeur technique Benjamin Millaud-Meunier.

Millaud-Meunier agira comme directeur technique

Saguenay Basketball passe en vitesse supérieure au niveau de la structure avec l’embauche de Benjamin Millaud-Meunier à titre de nouveau directeur technique. En plus de promouvoir le basketball dans la région, ce dernier sera responsable de développer le 3 contre 3 et d’organiser le tournoi qui aura lieu le 5 mai.

«Ça s’inscrit dans une démarche pour développer autant l’élite que de promouvoir la discipline auprès de la base de la pyramide, que ce soit pour le minibasket, la formation d’entraîneurs, etc.», a indiqué le directeur général de Saguenay Basketball, Philippe Hurtubise. Saguenay Basketball est le prolongement de la fédération sportive au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ancien joueur professionnel en Europe, qui a ensuite évolué quatre ans dans la National Collegiate Athletic Association (NCAA), Ben Millaud-Meunier pourra partager ses connaissances et offrir son soutien aux structures qui en ont besoin. «C’est vraiment quelqu’un qui sera sur le terrain pour développer la structure de basketball en soutien autant aux écoles qu’aux clubs de basket. Il contribuera aussi au développement du minibasket à des endroits où il n’y en a pas, car on ne veut pas de dédoublement. On veut soutenir les structures qui ont des besoins.»

Tournoi 3 contre 3

L’un des mandats du directeur technique sera de développer le 3 contre 3, une discipline qui fera partie de la programmation olympique des Jeux d’été de 2020. «Il y aura un tournoi le 5 mai qui s’adressera autant aux jeunes du primaire (minibasket) que du secondaire 1 à 5 et à la classe ouverte. Benjamin devra développer cette discipline et organiser cette compétition du 5 mai. Le 3 contre 3 est une discipline de plus en plus populaire, puisqu’elle fait maintenant partie des disciplines olympiques», souligne Philippe Hurtubise qui espère attirer une dizaine d’équipes par catégorie.

Pour sa part, Ben Millaud-Meunier voit ses nouvelles fonctions comme un beau défi. «Ça me fournit une belle opportunité pour non seulement développer le basket, mais aussi apprendre aux jeunes ce que ça prend pour jouer au collégial et dans les autres niveaux supérieurs», assure celui qui est installé dans la région depuis six mois et qui est entraîneur-chef de la formation masculine des Gaillards du Cégep de Chicoutimi.

«Je trouve qu’il y a un beau potentiel (de basketball) dans la région et que le futur s’enligne très bien. Même pour moi, en tant que coach, les perspectives pour les deux ou trois prochaines années sont très excitantes. Il y a énormément de potentiel de jeunes qui adorent le basket et qui veulent travailler, ce qui rend notre tâche beaucoup plus facile. Le futur pour le basket s’enligne vraiment bien», soutient-il.

Le nouveau directeur technique travaillera aussi comme entraîneur pour les équipes de printemps en vue des tournois d’été et les Jeux du Québec. Le travail pour le Centre d’identification régional est déjà commencé, mais les camps de sélection pour les U17 auront lieu vers la mi-avril et ceux pour les U13 et U14 au début mai.