Le RLS-SLSJ a dévoilé le premier récipiendaire des 28 bourses de 500 $ qui seront décernées au cours des prochains mois aux différents acteurs de la scène sportive. Il s’agit du biathlète chicoutimien Vincent Girard, qui a eu la chance de recevoir sa bourse des mains de l’Olympien Alex Harvey.

Mérite sportif du RLS: exit le gala, bienvenue les capsules Facebook

Après 48 éditions du Mérite sportif régional, les dirigeants du Regroupement loisirs et sports (RLS) Saguenay–Lac-Saint-Jean ont estimé qu’il était temps de se renouveler, tout en continuant à faire rayonner les exploits et succès des acteurs de la scène sportive régionale. Après consultation auprès de ses membres, le RLS propose une nouvelle formule plus dynamique qui correspond mieux à la réalité d’aujourd’hui, notamment utilisant les médias sociaux.

Ainsi, une première cohorte de 28 lauréats ont été sélectionnés pour recevoir une bourse de 500 $ chacun. « Il y a eu une période de mises en candidature et chacune des associations a pu déposer ses choix. Ce sont les associations qui mettent leurs critères et ça peut être un athlète, un entraîneur, un officiel ou une équipe », explique Alexandra Larouche, agente de développement sport au RLS.

Ce candidat, qu’il soit athlète, entraîneur ou officiel, est nommé par son entourage sportif pour de multiples raisons (performance, implication, éthique, persévérance, personnalité, cheminement, etc.). Puis, avec la complicité de partenaires du milieu sportif, une équipe de tournage, les Films de La Baie, ira surprendre l’un des lauréats afin de lui remettre sa bourse. Une vidéo sera tournée afin de capter sur le vif la réaction du gagnant et de faire rayonner cette personne en partageant son parcours via la page Facebook de l’organisme.

Des capsules vidéo relatant les parcours et histoires de nombreuses personnes impliquées dans le monde sportif au Saguenay–Lac-Saint-Jean seront ainsi diffusées occasionnellement. Au total, un montant global de 14 000 $ sera ainsi partagé entre les 28 boursiers.

Premier gagnant

Le premier heureux élu de cette nouvelle formule a été le biathlète Vincent Girard, de Chicoutimi. Le RLS a frappé un grand coup en conviant le lauréat à rencontrer Alex Harvey, le fondeur canadien le plus décoré de l’histoire, lors de sa conférence donnée à Alma, au début du mois.

L’olympien lui a alors remis sa bourse et en a profité pour échanger avec lui au sujet de sa saison de biathlon. Il a même offert au jeune lauréat de l’appeler s’il souhaite recevoir des conseils. Le jeune Girard, qui a terminé au 11e rang au Canada lors de la sélection pour les Jeux de la Jeunesse, était visiblement aux anges, lui qui se trouvait devant « un modèle pour tous ceux qui font du ski de fond et du biathlon ».

Le biathlète a aussi mérité cette bourse du RLS pour son excellente saison en 2018-19, à l’issue de laquelle il a conclu au 2e rang de la classe senior. L’aide a été appréciée. « Le sport coûte cher. En ayant des bourses et de l’aide financière, ça nous aide à mieux pousser en sport et à nous concentrer sur les études. Ça nous aide beaucoup », raconte Girard, qui souhaite continuer à s’améliorer.

Le RLS Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme à but non lucratif incorporé en 1998 qui est chapeauté par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il coordonne des programmes reconnus comme les Jeux du Québec, Kino Québec et le Prix du bénévolat Dollard-Morin.

Parmi ses récentes réalisations, on compte la création du programme Les Grands Talents au secondaire , l’animation d’une table de concertation regroupant les centres de ski de fond et de raquettes ainsi que le nouveau Programme de reconnaissance sportive .