L’attaquant Dawson Mercer pointe au 10e rang de la liste finale du Bureau central de recrutement en Amérique du Nord.
L’attaquant Dawson Mercer pointe au 10e rang de la liste finale du Bureau central de recrutement en Amérique du Nord.

Mercer et Lapierre dans le top-15 de la liste finale du Bureau central de recrutement de la LNH

Même si le prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) n’aura pas lieu de manière traditionnelle, les recruteurs continuent de faire leur travail en vue de cette séance de sélection. Le Bureau central de recrutement de la LNH a publié sa liste finale, mercredi, et deux joueurs des Sags, Dawson Mercer (10e) et Hendrix Lapierre (13e), se retrouvent très bien placés dans le top-15 chez les patineurs en Amérique du Nord. Le défenseur Louis Crevier (118e) a également trouvé une place sur la liste qui regroupe 37 joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Sans surprise, l’attaquant de l’Océanic Alexis Lafrenière, qui a tout fracassé en cette saison écourtée par la COVID-19 avec 112 points en 52 rencontres, conserve sa place au sommet du palmarès établi par le directeur Dan Marr et son équipe. Élu joueur par excellence du Championnat mondial junior pendant les Fêtes avec dix points en cinq matchs, en route vers la médaille d’or canadienne, Lafrenière est pressenti depuis déjà quelques années pour être le premier choix du repêchage de 2020, lequel devait avoir lieu à Montréal, mais qui se déroulera sous une autre formule et sans public.

Lafrenière deviendrait ainsi le premier Québécois sélectionné au tout premier rang depuis Marc-André Fleury par les Penguins de Pittsburgh en 2003. Le trio de tête est demeuré inchangé par rapport à la liste initiale avec l’attaquant Quinton Byfield au deuxième échelon, suivi du défenseur Jamie Drysdale, deux joueurs de la Ligue de l’Ontario.

Petit recul pour Mercer

Malgré une progression constante sur le radar des recruteurs depuis un an, Dawson Mercer a glissé de quelques positions sur cette liste finale, lui qui était au 6e rang à la mi-saison même s’il a amassé 60 points en 42 parties, dont 18 en 16 matchs dans l’uniforme des Saguenéens après son acquisition des Voltigeurs de Drummondville. « J’adore continuer de prouver ce que je suis capable de faire et accomplir de plus en plus de choses », a commenté Mercer au site Internet de la LNH.

« J’ai investi beaucoup d’efforts et c’est bien de voir que les gens le reconnaissent. J’étais heureux de voir mon nom de plus en plus haut. C’est une chose qui aide à te motiver davantage. Et quand il y a du négatif, tu trouves le moyen de le tourner en positif et tu continues à pousser encore plus fort », d’avancer l’athlète de 18 ans qui est présentement en isolement chez lui à Bay Roberts à Terre-Neuve.

Lapierre inchangé

Hendrix Lapierre, dont la saison a pris fin le 21 novembre quand il a semblé subir une deuxième commotion cérébrale en quelques semaines, une troisième en dix mois, n’a pas bougé sur la liste finale, demeurant au 13e rang. Selon des examens médicaux plus poussés, il pourrait également s’agir de problèmes de vertèbres.

La saison avait pourtant débuté en force pour l’attaquant gatinois qui avait attiré les regards sur lui lors du Tournoi international Hlinka-Gretzky, réservé aux joueurs de moins de 18 ans, mais ça s’est gâté par la suite. « Je n’ai pas joué comme je voulais, j’ai connu un début de saison difficile, a admis Lapierre, également au site de la LNH. Je ne sais pas si je me mettais trop de pression à cause du Hlinka, mais ça n’allait pas bien et je n’avais pas l’impression d’aider l’équipe. Ce n’est pas dans mes habitudes de me sentir comme ça. »

« J’étais certain que ça allait finir par débloquer, mais je n’ai pas eu l’occasion de le faire à cause des blessures », a-t-il poursuivi, conscient qu’avec sa feuille de route, il ne fait pas l’unanimité au sein des différentes équipes du circuit Bettman.

« Chacun a un avis différent par rapport à moi, a-t-il convenu. Il y en a qui vont penser que je suis un risque, d’autres qui vont dire que ce n’est pas un problème. Ça ne me dérange pas. Je sais que je suis en pleine forme et que je suis prêt à revenir au jeu. »

La semaine dernière, signe de leur position enviable en vue du repêchage, Lafrenière, Mercer et Lapierre avaient été mis en nomination par la LHJMQ pour le trophée Michael-Bossy, remis au meilleur espoir professionnel.

Pour sa part, le défenseur Louis Crevier a reculé de neuf positions pour pointer au 118e échelon. Il était admissible l’an dernier, mais n’a pas été réclamé avant de participer au camp du Lightning de Tampa Bay, ne parvenant pas à signer un contrat, ce qui lui permet de nouveau participer au repêchage.

Sur les 37 joueurs de la LHJMQ, on retrouve 32 patineurs et cinq gardiens. Le défenseur des Mooseheads, Justin Barron (16e), le défenseur des Sea Dogs, Jérémie Poirier (18e), et l’attaquant des Cataractes, Mavrik Bourque (22e), sont également projetés comme des espoirs de première ronde. Deux anciens joueurs des Sags, William Dufour (69e), des Voltigeurs, et Théo Rochette (89e), des Remparts, transigés à la période des Fêtes, ont également trouvé une place.

Fait à noter en terminant, si les Sags ont trois joueurs sur la liste finale, les Sea Dogs, l’Armada et les Eagles mènent la marche avec quatre joueurs répertoriés. Seize des 18 équipes ont au moins un représentant d’inclus sur cette liste finale.