Originaire de Desbiens, la jeune patineuse Mélaurie Boivin a fait preuve de beaucoup de caractère pour mettre la main sur la médaille d’argent dans la catégorie Novice dans le cadre des Championnats nationaux présentés au Nouveau-Brunswick.

Mélaurie Boivin vice-championne canadienne

Cinquième après son programme court, la patineuse Mélaurie Boivin a réalisé un joli tour de force, mardi, dans le cadre des Championnats nationaux de patinage artistique présentés au Nouveau-Brunswick, où elle a finalement été couronnée vice-championne de la catégorie Novice.

En entrevue téléphonique, son entraîneuse, Marlène Picard, avoue qu’après la première journée (lundi), elle ne s’attendait pas à voir sa protégée terminer sur la deuxième marche du podium à l’issue de la compétition.

« Ç’a mal commencé. Lors de son programme court, sur six éléments, elle a commis deux fautes qui coûtent cher. Elle a donc terminé 5e au programme court, alors que normalement, on s’attend à ce qu’elle finisse première ou deuxième. Ça nous a déstabilisées un peu, mais on a refait une pratique ce matin (mardi) et on a arrangé de petites choses parce que l’un des deux éléments (qui n’ont pas fonctionné) se retrouvait aussi dans le programme long », raconte Mme Picard.

Les correctifs apportés, il restait quand même à maîtriser le stress.

« Mais Mélaurie est une personne qui gère vraiment bien son stress et qui est capable de surmonter la pression », souligne son entraîneuse.

L’athlète de quinze ans native de Desbiens a donc su livrer une bonne prestation, même si ce n’était pas parfait.

Caractère

Il faut aussi dire que la jeune patineuse s’était fixé des objectifs élevés pour cette compétition qui réunissait les 18 meilleures Canadiennes de sa catégorie. Mélaurie visait en effet la médaille d’or.

« On s’était mis une petite pression supplémentaire et aujourd’hui (mardi), elle a livré la marchandise. Oui, elle a fait de petites erreurs, mais vraiment rien de majeur. »

« On était vraiment très contentes et on est fières d’elle. Elle est quand même vice-championne et elle a démontré une force de caractère incroyable pour effectuer cette belle remontée, souligne Marlène Picard. De plus, elle a reçu une excellente note artistique. On voit qu’elle embarque tout le monde dans son programme. Elle se démarque ! »

Cette 2e position ouvre la porte pour des invitations à des compétitions internationales. Entre-temps, celle qui s’entraîne au club de Varennes, sous la gouverne de Marlène Picard et Annie Barabé, se préparera pour les Jeux du Canada qui auront lieu du 15 février au 3 mars en Alberta.

Après une petite journée de congé mercredi, durant laquelle elle pourra voir et encourager les autres patineuses, l’étudiante en 4e secondaire devra retourner sur les bancs d’école et se replonger dans ses livres scolaires.