Âgée d’à peine 15 ans, la patineuse artistique de Desbiens, Mélaurie Boivin, a obtenu son billet, jeudi à Edmonton, pour les Championnats canadiens en janvier. Elle est entourée des entraîneuses Annie Barabé et Marlène Picard du CPA de Varennes.

Mélaurie Boivin qualifiée pour les Nationaux

Qualifiée pour les Jeux du Canada, la patineuse artistique de Desbiens, Mélaurie Boivin, vient également d’obtenir son billet pour les Championnats nationaux en catégorie novice, jeudi, grâce à sa 5e position au classement final du Défi Patinage Canada en cours à Edmonton, en Alberta.

La protégée de l’entraîneuse Marlène Picard a obtenu une 3e position au programme court qui, combiné au programme long, lui a procuré la 5e position au final. Le Défi Patinage Canada, qui est la plus grande compétition du genre au pays avec plus de 600 athlètes des calibres Pré-Novice à Senior, réunit l’élite canadienne.

Juste dans la catégorie novice, 53 patineuses tentaient de s’emparer de l’une des 18 places disponibles pour les Nationaux de janvier. Mélaurie fera quant à elle partie des 18 meilleures Canadiennes qui s’affronteront à Saint John au Nouveau-Brunswick à la fin janvier.

Pour le Défi de Patinage Canada, les enjeux n’étaient pas les mêmes que pour les Jeux du Canada, où la Jeannoise de 15 ans devait absolument finir première de sa catégorie. À Edmonton, Mélaurie visait donc plus de faire de son mieux et de se classer dans le top-18.

« Pour son programme court, malgré une erreur dans un triple saut, elle a quand même fini troisième, ce qui est excellent. Le programme long n’a pas été bon pour elle, mais elle a obtenu la 5e place (au final), ce qui est aussi excellent. Toutefois, nos attentes étaient différentes ici qu’aux Championnats provinciaux (Championnats de section). Ça nous prenait un “peak” à ce moment-là et on avait donc préparé l’entraînement pour atteindre ce sommet au bon moment », explique Marlène Pichard à l’autre bout du fil, en rappelant qu’une athlète ne peut être à son maximum à toutes les compétitions.

« Ici, à Edmonton, on voulait le passage d’une étape, parce que notre prochain “peak” devra être aux Championnats canadiens, lesquels devraient avoir lieu vers le 22 janvier. On ne s’était donc pas mis de pression et on avait fixé la barre à se classer parmi les 18 premières en essayant de faire de bonnes performances. On ne s’était pas mis trop d’attentes. On avait préparé deux programmes corrects, mais pas à la hauteur de ce qu’elle est capable de faire. »

Après avoir enchaîné les compétitions de haut niveau, la jeune athlète reprendra l’entraînement au Club de patinage artistique (CPA) de Varennes. Puis, elle pourra savourer une semaine de repos bien mérité chez ses parents à Desbiens durant la pause des Fêtes avant de reprendre l’entraînement en vue des Championnats canadiens.