Cédrick Desjardins a fait face à 43 tirs dans la victoire des siens 8-4 à Thetford.

Yannick Riendeau sonne encore la charge

Plus rien ne semble pouvoir freiner les Marquis de Jonquière. Menés par un tour du chapeau de Yannick Riendeau, les régionaux ont signé une huitième victoire de suite, une première depuis la saison 2016-2017, cette fois au compte de 8-4 devant l’Assurancia, au centre Mario-Gosselin de Thetford.

Avec une récolte de cinq points, Riendeau a ainsi accentué son avance au sommet des marqueurs de la Ligue nord-américaine de hockey, lui qui en compte maintenant 22 en 11 parties. Son partenaire James Desmarais a également trouvé le fond du filet et le trio complété par Alexandre Quesnel a été à l’origine de plusieurs percées en territoire adverse. « En plus, ils ont marqué des buts tic-tac-toe. Offensivement, ils ont été spectaculaires. C’était beau à voir », a témoigné l’entraîneur-chef Benoit Gratton.

Les Marquis semblaient se diriger vers une victoire très facile en début de rencontre, d’abord en menant 2-0 après seulement 131 secondes de jeu, puis en début de deuxième période, avec une priorité de 5-1. Au tout début du second engagement, le nouveau venu Christian Ouellet a brisé la glace dès son premier match d’un tir qui a surpris le gardien recrue Philippe Cadorette, qui a vu sa soirée de travail prendre fin de cette manière. « Offensivement, on a été incroyables. C’est sûr que défensivement, on a vu quelques erreurs ici et là. Dans l’ensemble, on est contents. Ce n’est jamais facile de venir chercher un match ici. »

Cédrick Desjardins a fait face à 43 tirs dans la victoire des siens 8-4 à Thetford.

Surprise en deuxième

En retard 5-1, les locaux n’ont pas baissé les bras, s’approchant à deux buts avant la fin de la période sur des réussites de Maxime Mecenauer et d’Alexandre Tremblay. En troisième, Riendeau et Yann Joseph, avec son premier de la saison et avec les Marquis, ont touché la cible à deux minutes d’intervalle pour permettre aux Jonquiérois de souffler, et ensuite se laisser guider vers la victoire. Le défenseur Mathieu Brisebois s’est également mis en évidence dans toutes les facettes, terminant avec trois points.

« Ils n’ont pas joué une bonne première. Ils sont arrivés un peu à plat et on a eu un bon début en plus d’être opportunistes. Des fois, tu penses que quand tu as eu du succès, ça va être facile pour le reste du match, mais on a eu une belle surprise en deuxième. Ils ont été une meilleure équipe que nous en deuxième et une chance que Cédrick (Desjardins) a été solide devant le filet. Le vent aurait pu tourner assez vite merci », d’estimer Benoit Gratton. On aurait dit que chaque fois qu’ils prenaient un peu de momentum, on allait chercher un but qui leur faisait mal et leur coupait un peu les jambes. Ç’a été le déroulement du match, mais c’est sûr qu’en troisième, on a mieux sorti qu’en deuxième. »

Seule petite ombre au tableau, l’Assurancia a dominé dans la colonne des tirs, dirigeant 43 tirs sur Desjardins, contre 33 pour les Jonquiérois sur les deux gardiens adverses. La statistique n’a pas beaucoup plu à l’entraîneur-chef. « Il faut peaufiner notre jeu en zone défensive. Je trouve qu’on donne beaucoup de lancers dans les derniers matchs. Ce ne sont pas toujours des chances de marquer, mais on en donne un peu trop. On va devoir être plus solides dans notre territoire et un peu plus agressifs sur le porteur de la rondelle », de noter Benoit Gratton.

Meneur chez les marqueurs dans la Ligue nord-américaine de hockey, Yannick Riendeau s’est encore une fois illustré offensivement avec un tour du chapeau accompagné de deux passes.

Les deux rivaux reprendront les hostilités vendredi soir, cette fois au Palais des sports de Jonquière.