Après une pause de quatre ans, l'homme fort Yannick Dallaire effectue un retour avec le Cool FM de Saint-Georges. Il a déjà porté les couleurs de la formation jonquiéroise, comme en fait foi cette photo.

Yannick Dallaire est de retour

Quatre ans après avoir accroché ses patins, Yannick Dallaire effectue un retour dans la Ligue nord-américaine de hockey. Il vient d'accepter une offre présentée par le nouveau directeur général du Cool FM de Saint-Georges, Bob Desjardins.
Il y a une semaine, en acceptant le poste de directeur général, Bob Desjardins a clairement indiqué qu'il souhaitait ajouter quelques hommes forts à la formation de la Beauce. Il estime que Dallaire répond parfaitement à ses besoins.
«Quand je pense aux hommes forts dans le hockey, je pense immédiatement à Yannick Dallaire, explique Desjardins. C'est un véritable guerrier. Il a le coeur plus gros qu'un aréna. Je lui ai tendu une perche il y a quelques semaines et Yannick a accepté. Je suis très content de sa décision. »
«J'ai aussi mis sous contrat Alexandre Gauthier. Il a joué pour moi dans le junior AA (Marquis de Jonquière) et il s'intéresse maintenant aux arts martiaux mixtes. Il est venu s'entraîner avec mon équipe junior AA, la semaine passée. Guillaume Coudé était sur place pour lui donner quelques conseils, ce qui était très gentil de sa part. Yannick et Alexandre seront avec nous vendredi prochain, pour notre match contre Rivière-du-Loup. »
Plus de 300 combats
Quand il est question d'hommes forts au hockey, Yannick Dallaire n'est surtout pas un inconnu des amateurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Jonquiérois a passé la saison 2000-2001 dans l'uniforme des Saguenéens de Chicoutimi, avant de se tourner vers le hockey senior pendant quelques années. Entre 2001-2002 et 2008-2009, il a joué pour les équipes de Jonquière et Saint-Georges.
Dallaire estime avoir livré plus de 300 combats au cours de sa carrière. Sans compter ceux lors de rencontres préparatoires... Il sait donc ce qui l'attend au cours des prochaines semaines.
«J'ai joué au hockey, mais je ne me suis pas battu depuis quatre ans, note le Jonquiérois. Lorsque j'ai arrêté, il y a quatre ans, nous venions d'avoir un enfant, j'avais moins de temps et je m'entendais plus ou moins bien avec l'entraîneur. Un ensemble de facteurs a fait en sorte que j'ai arrêté le hockey. »
«J'ai failli revenir il y a deux ou trois ans, après en avoir parlé avec Dannick Lessard. Ça me tracassait. Quand Bob m'a approché, un peu avant Noël, j'ai pris le temps d'y réfléchir. Finalement, je me suis dit : pourquoi pas? Ma conjointe est d'accord avec ce retour et j'ai décidé d'accepter l'offre. Oui, il y a des risques. Mais j'ai assez d'expérience pour être capable de bien gérer les choses. Je le ferai avec mon entraîneur. »
Malgré ses années passées loin du hockey, Yannick Dallaire estime être en bonne forme physique. Celui qui travaille dans le domaine de la construction a passé du temps à Fermont et à Fort McMurray (en Alberta) au cours des derniers mois. À chaque endroit, il a eu l'occasion de conjuguer le travail et l'entraînement physique.
Semond@lequotidien.com