Même s'il ne fait pas partie de l'alignement régulier des Marquis, Yann Poirier a su saisir sa chance de se mettre en valeur, lui qui a inscrit trois buts en deux matchs en fin de semaine. Samedi, dans une victoire de 4-1 contre les 3L de Rivière-du-Loup, le #79 a enfilé le dernier but des Marquis en désavantage numérique.

Week-end parfait pour les Marquis

Les Marquis de Jonquière ont renoué avec leurs bonnes habitudes en signant un week-end parfait. Après avoir vaincu Thetford la veille, la troupe de Richard Martel a poursuivi sur sa lancée samedi en s'imposant 4-1 sur les 3L de Rivière-du-Loup qui, pour l'occasion, présentait la rencontre au centre Bombardier de La Pocatière.
Près de 1200 spectateurs s'étaient déplacés pour assister au dernier affrontement de la saison entre les 3L et les Marquis. Malheureusement pour les partisans des 3L, les hommes de Richard Martel n'ont pas fait de cadeaux à leurs hôtes pas plus qu'à leur ancien coéquipier, le gardien Loïc Lacasse, qui disputait son premier match dans l'uniforme louperivois. Au final, les Jonquiérois ont eu le meilleur sur les champions en titre à cinq reprises en sept affrontements en saison régulière. 
Les Marquis ont amorcé la rencontre en force, en prenant les devants 2-0 après le premier vingt. Loïc Lacasse n'a pas connu son meilleur départ, lui qui a cédé à deux reprises sur six lancers. Richard Martel a conservé la recette gagnante de la veille en conservant les mêmes trios. Celui de Carpentier, Gratton et Quesnel a ouvert la marque, Gratton faisant mouche à 8mn42. Moins de trois minutes plus tard, Hugo Carpentier a doublé l'avance des Jonquiérois à la faveur d'un jeu de puissance. Alexandre Quesnel et Francis Trudel (qui disputait son premier match contre son ancienne équipe) ont récolté une passe sur la séquence.
En deuxième, Juraj Kolnik a lui aussi fait mouche à la faveur d'un jeu de puissance sur des passes de Christian Ouellet et du nouveau défenseur Vincent Richer. Du côté des 3 L, les partisans ont dû attendre la troisième période avant de pouvoir se réjouir. Maxime Villemaire aura finalement été le seul à tromper la vigilance de Cédrick Desjardins sur les 36 tirs dirigés sur le cerbère des Marquis.
Avec moins de huit minutes à faire dans la rencontre, Yann Poirier a de nouveau utilisé sa rapidité pour inscrire le 4e but des Jonquiérois, et ce, malgré que les Marquis évoluaient en désavantage numérique. Le #79, qui a conclu sa fin de semaine avec trois buts, avait été oublié à la ligne bleue et il n'a pas raté sa chance.
Pour Richard Martel, le résultat de la fin de semaine est venu le conforter dans ses décisions. Le pilote des Marquis a d'ailleurs conservé le même alignement que vendredi et le résultat a été aussi concluant. Et ce, même s'il s'agissait du premier match de Francis Trudel contre son ancienne équipe et que le match se déroulait dans la ville où Cédrick Desjardins a passé une partie de son enfance. « Je ne sais pas si (Desjardins) se sentait nerveux, mais il a goalé tout un match », a rétorqué Martel lorsqu'interrogé sur l'état d'esprit de son cerbère dans l'amphithéâtre où il a sa bannière.
Cela dit, Martel était satisfait de ses troupes. « Ç'a très bien fonctionné. On a pris l'avance 3-0, puis on a été un peu nonchalants. À 3-0, on était très confiants et on a joué avec un peu moins de hargne. C'est à partir de ce moment-là que le tempo a un peu changé, mais les gars ont tout de suite remédié à cela ; ils se sont organisés pour élever leur jeu d'un cran et terminer le match à 4-1 », de relater le pilote des Jonquiérois.
Martel s'est également montré satisfait du travail de Poirier qui « a compté un but qui leur a cassé les jambes ». Idem pour Juraj Kolnik, « qui a connu sa meilleure fin de semaine » avec quatre points (trois buts et une passe).
À noter que pour une rare fois, les Marquis ont cumulé moins de lancers que leurs adversaires. Les 3 L ont décoché 36 tirs tandis que les Marquis n'ont lancé qu'à 25 reprises, ce qui ne les a pas empêchés de l'emporter.
Les Marquis en bref
•Mine de rien, les Marquis n'ont plus que dix matchs à disputer en saison régulière, dont cinq au Palais des sports. D'ici le 4 mars, les Marquis disputeront quatre matchs contre Saint-Georges, deux contre Laval, deux contre Thetford, un contre Sorel et un contre Trois-Rivières...
•Avant les matchs de samedi, le classement dans la Ligue nord-américaine de hockey était très serré. Ainsi, à part les Marquis qui disposaient de sept points d'avance au sommet après 29 parties, Sorel-Tracy suivait au 2e rang avec 39 points et deux matchs en main sur Saint-Georges qui affiche 39 points en 31 matchs. Dans ce dernier cas, les deux formations s'affrontaient samedi soir et ce sont les Éperviers qui ont eu le meilleur 6-2 qui ont conforté leur position au 2e rang avec 41 points...