Victoire des Marquis: Desjardins blanchit le Cool FM

Les Marquis de Jonquière ont vaincu le Cool FM de Saint-Georges de Beauce 4 à 0, samedi soir, lors d’un match où la défensive s’est particulièrement illustrée. La victoire des Jonquiérois leur a permis de conserver leur position au classement, eux qui comptent désormais trois points d’avance sur le Cool FM.

« On a fait la job, on a tué des gros cinq contre trois, cinq contre quatre. Tout de suite en sortant du box, Yan Riendeau est allé scorer tout un but du revers de la main, c’était de toute beauté ! » s’est exclamé Bob Desjardins, rencontré après la partie. « Je disais qu’il me rappelait mes skills dans les années 80 », ajoute-t-il en riant, visiblement d’excellente humeur.

L’entraîneur-chef des Marquis a également souligné l’excellent travail défensif de ses troupes : « Même si on avait un alignement extrêmement réduit, l’engagement était là. On était 19 gars qui allaient à la guerre aujourd’hui, et peu importe le nom que t’avais dans le dos, c’était l’engagement pour l’équipe, c’était le logo. Je pense que les gars ont vraiment fait le travail. Cédric [Desjardins] a été là dans les moments clefs, il a fait des bons arrêts. Défensivement, on a vraiment bien joué. Diably, à soir, a été solide, [tout comme] Narbonne, Brisebois, Sullivan, Malouin, Clarke... On a rentré Guillaume Veilleux pour nous donner un petit peu plus de support, on a perdu quand même Paradis en cours de combat, il n’a pas joué la troisième période. Picard était un cas incertain ce matin, mais l’engagement était là. C’était plaisant d’aller chercher une grosse victoire, et c’est une grosse victoire qui fait du bien à l’équipe et à l’organisation. »

Bob Desjardins est également revenu sur le match de vendredi soir, où les Marquis ont perdu 5-4 contre les 3L de Rivière-du-Loup après avoir laissé échapper une avance de 4-2 : « Hier, on contrôlait vraiment le match, je calcule qu’avec le match d’à soir (samedi) nos six dernières périodes à cinq contre cinq on n’a pas donné de buts. Hier, les cinq buts qu’on a donnés, c’est cinq buts en avantage numérique. Il restait 7 minutes, on a eu un avantage numérique, on a eu une petite bulle au cerveau, on n’a pas bien géré nos émotions, peu importe, et ça nous a coûté le match. Hier, c’était un deux points qu’il nous restait juste un petit détail à la fin du match, puis on l’a échappé. C’est plate, en 25 ans de carrière, c’est une de mes games qui m’a fait le plus mal. »

Excellent travail de la défensive

Les Marquis se sont tout de suite imposés en première période, dirigeant 15 tirs contre le gardien du Cool FM, Raphaël Girard. C’est Yann Joseph qui a trouvé le fond du filet en moitié de période lors d’un désavantage numérique, permettant aux Marquis de retourner au vestiaire avec une avance de 1 à 0. Le Cool FM a par la suite tenté de s’imposer, en deuxième période, mais a dû faire face à un Cédric Desjardins extrêmement solide. Un avantage numérique a ensuite semblé secouer les Jonquiérois, qui ont eu plusieurs occasions de marquer, sans succès. C’est le travail des unités défensives qui, au final, aura été payant. Après que les Marquis aient écoulé un désavantage numérique à cinq contre trois, l’attaquant Yannick Riendeau a porté la marque à 2-0 grâce à un impressionnant but du revers de la main, vers la fin de la deuxième période.

Le début de la troisième période a été marqué par plusieurs tentatives de répliques de la part du Cool FM, qui ont passé beaucoup de temps dans le territoire des Marquis. C’est Yannick Riendeau qui, une nouvelle fois, a délié les cordages, donnant à son équipe une confortable avance de trois buts. L’attaquant s’est même permis un tour du chapeau, scellant le sort du Cool FM avec un but dans un filet désert en fin de rencontre, pour une marque finale de 4-0.