Les Marquis ont terminé la dernière fin de semaine avec une récolte de trois points sur quatre.

Une séquence à lancer pour les Marquis

Libérés d’un certain poids après avoir engrangé leurs premiers points au classement général, les Marquis de Jonquière tenteront de poursuivre sur leur lancée, en fin de semaine. Le premier défi aura lieu vendredi soir, à Laval, face aux Pétroliers du Nord, avant un retour à domicile pour un duel face au Cool FM de Saint-Georges, samedi soir.

La formation de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) devait faire face à un alignement restreint, depuis le début de la saison. Le week-end dernier, des joueurs réguliers ont repris leur place, ce qui a concordé avec une récolte de trois points sur quatre.

En plus de compter sur de plus grandes ressources, Bob Desjardins a également ciblé la discipline comme un ingrédient menant à la recette gagnante.

« C’était notre premier match avec un alignement complet, samedi dernier, et par hasard, on a remporté notre première victoire, a rappelé l’entraîneur des Marquis avec une teinte d’ironie. Si on continue de jouer de la même façon qu’à Saint-Georges, en ne donnant pas beaucoup d’avantages numériques, ça va nous aider. Dans cette ligue, on sait que les unités spéciales sont importantes. En se tenant loin de la boîte des punitions, on donne moins de chance à l’adversaire de venir nous battre grâce à l’avantage numérique. »

Bob Desjardins et ses adjoints pourront de nouveau compter sur un alignement complet. De retour au jeu la semaine dernière, Christian Ouellet a rapidement fait sentir sa présence en marquant un gros but à Saint-Georges, pendant que les attaquants Francis Verreault, Alexandre Quesnel et Alexandre Picard touchaient la cible.

« C’est un cliché, mais il faut que tes meilleurs joueurs soient tes meilleurs, a soulevé Bob Desjardins. De temps en temps, des gars vont aller chercher un gros but, un peu comme ç’a été le cas samedi dernier, à Saint-Georges, quand Jean-Sébastien Bérubé a marqué (pour donner les devants aux Marquis 4-3 en début de 3e). »

Le coach des Marquis a également fait remarquer que la défensive commençait à jouer avec aplomb, permettant à tout le monde de se sentir plus confortable.

Débordements à prévoir ?

Puisqu’il n’en est pas à son premier rodéo, Bob Desjardins ne s’énerve pas trop quand on lui demande si des débordements sont à prévoir au Colisée de Laval, un endroit où les partisans sont reconnus pour avoir particulièrement le sang chaud.

Un amateur a d’ailleurs lancé une sorte de mise en garde à Jonathan Diaby sur la page Facebook « Fans Pétroliers du Nord », en début de semaine. Il promettait notamment au défenseur des Marquis une longue soirée, ajoutant que Diaby avait menti, la saison dernière, quand lui et sa famille avaient été victimes de gestes à caractère racial. Les Pétroliers du Nord évoluaient alors à Saint-Jérome.

Bob Desjardins n’a pas voulu commenter la publication, rappelant que les dirigeants à Laval voulaient avant tout offrir une équipe compétitive sur la glace.

« Il y a beaucoup de choses qui se sont dites ou qui se sont produites dans le passé, mais on s’en va là-bas pour jouer un match de hockey et on ne s’attend pas à voir de débordements, a affirmé Desjardins. On ne veut pas se retrouver en boucle dans les bulletins de télévision pour les mauvaises raisons, et je pense que la ligue l’a compris. »