Le coach des Marquis, Benoit Gratton, a salué le travail du cerbère Cédrick Desjardins, 2e étoile du match, qui a bloqué 34 des 36 tirs dirigés contre lui.

Une indiscipline payante pour les Marquis

L’indiscipline des Éperviers de Sorel-Tracy en troisième période aura été payante pour les Marquis de Jonquière qui en ont profité pour doubler leur avance et signer une victoire de 4-2 devant un peu plus de 1400 spectateurs réunis au Palais des sports.

Après une première sans qu’aucune des deux formations ne parviennent à s’inscrire au pointage, le deuxième vingt s’est déroulé en deux temps. Ainsi, les Marquis ont profité des dernières secondes d’un avantage numérique pour déjouer le gardien Charles Corsi sur un tir du défenseur Samuel Groulx, son premier de la saison. Deux minutes plus tard, c’était au tour de James Desmarais de faire mouche. Mais les rapides Sorelois n’allaient pas se laisser démonter par cette avance de 2-0. Ils ont redoublé d’ardeur et le cerbère des Marquis, Cédrick Desjardins, y est allé de quelques arrêts spectaculaires avant de céder sur un tir d’Antony Courcelles à mi-chemin de la rencontre. Desjardins a de nouveau sauvé les meubles avec brio, mais moins de 45 secondes plus tard, Étienne Brodeur a créé l’égalité sur un tir des poignets qui a logé la rondelle à la droite de Desjardins. Les gardiens des deux clubs n’ont d’ailleurs pas eu le temps de se refroidir durant ce deuxième vingt, Sorel ayant décoché 19 tirs tandis que Jonquière y allait de 18 lancers.

En troisième, les Marquis sont revenus en force même s’ils ont raté une chance en or de reprendre les devants. Jonathan Paiement s’en voulait de ne pas avoir été en mesure de décocher plus rapidement un tir dans un filet laissé vacant Corsi qui s’était aventuré dans le coin gauche de la patinoire.

Puis, avec un peu plus de dix minutes à faire dans la rencontre, les visiteurs ont écopé de pénalités coûteuses qui ont procuré un 5 contre 3 au Marquis. Une occasion que le capitaine Hugo Carpentier (3e étoile), de retour après trois matchs d’absence, n’a pas manqué. Puis, Francis Trudel (1re étoile) a lui aussi profité d’un jeu de puissance pour sceller l’issue du match. Le pugiliste de Chicoutimi, Guillaume Coudé et le défenseur Danick Malouin ont jeté les gants avec 24 secondes à faire dans le match, mais aucun des deux n’a réussi à renverser l’autre. Les Marquis ont donc mis fin à la lancée des Éperviers qui surfaient sur une séquence de quatre victoires consécutives.

Desjardins spectaculaire 

Pour sa part, l’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton, a surtout apprécié le travail de ses troupes en troisième. « Nous avons bien amorcé la deuxième, ce qui n’est habituellement pas notre meilleure période. Ce fut cependant une période en deux temps et Sorel en a profité pour revenir de l’arrière. Nous avons eu un peu de relâchement et il y a eu beaucoup de revirements qui ont coûté les deux buts. C’est quelque chose que nous devrons continuer à travailler. Par contre, nous sommes sortis forts en troisième », a analysé le pilote des Jonquiérois.

Gratton a évidemment salué le travail du cerbère Cédrick Desjardins, 2e étoile du match, qui a bloqué 34 des 36 tirs dirigés contre lui. « Il nous a encore une fois tenus dans le match en faisant de gros arrêts et des arrêts spectaculaires. Il a donné tout un spectacle à notre foule. Pour gagner dans n’importe quelle ligue, ça prend un bon gardien et je pense que Cédrick a été solide depuis le début de la saison et il est l’une des bonnes raisons qui expliquent notre succès dernièrement. »

En bref

• Juraj Kolnik, Alex Bourret, Christopher Guay et Matthew Boudreau n’étaient pas en uniforme...

• Le Chicoutimien Guillaume Coudé et Steven Oligny, des Marquis, ont animé la première période en jetant les gants. Rien pour écrire à sa mère cependant, puisque ce fut plus une épreuve de force et Oligny savait bien qu’il devait se méfier de la gauche de Coudé...

• C’était la soirée toutous au profit de la Saint-Vincent-de-Paul. Quelques dizaines de peluches se sont retrouvées sur la glace dès que les Marquis ont enfilé le premier but de la rencontre...

• En raison des conditions routières, le match a commencé avec une demi-heure de retard...