Dean Lygitsakos souhaitait un match sans faille. Il l'a eu. Ou presque. Les Marquis de Jonquière se sont inclinés 2 à 1, en prolongation, contre l'Isothermic de Thetford Mines, non sans avoir livré une partie de qualité devant leurs partisans.

Un résultat décevant

Dean Lygitsakos souhaitait un match sans faille. Il l'a eu. Ou presque. Les Marquis de Jonquière se sont inclinés 2 à 1, en prolongation, contre l'Isothermic de Thetford Mines, non sans avoir livré une partie de qualité devant leurs partisans.
«C'est frustrant. On a bien joué, la cohésion était là, l'intensité aussi. Nous avons été efficaces. Nous n'avons simplement pas concrétisé nos chances de marquer. Marco (Charpentier), Denis (Hamel) et bien d'autres ne manqueront pas des chances de marquer comme ce soir à tous les matchs», souligne l'entraîneur-chef des Jonquiérois.
L'Isothermic a signé hier une sixième victoire consécutive.
Après une première période sans but, les Marquis ont ouvert la marque en tout début de deuxième engagement. La rondelle a été frappée au bond par Dominic Léveillé après avoir ricoché sur la baie vitrée derrière le gardien Kevin Desfossés.
Trois minutes plus tard, Michel Ouellet, qui avait appris à faire scintiller la lumière rouge du Palais des sports lors de son passage avec les Élites de Jonquière (midget AAA), a déjoué Pier-Olivier Pelletier. C'est ce même Ouellet qui a compté en prolongation.
«Nous avons bien joué en désavantage numérique, mais eux ont profité de leur 5 contre 3 et pas nous. En avantage numérique, on a été dominants, mais on ne parvenait pas à marquer. Si on regarde le portrait général, c'est clair qu'en jouant de cette façon, on va gagner plus de parties que l'on va en perdre. Tout était bien, sauf le tableau indicateur», a constaté Lygitsakos.
L'entraîneur a bien aimé le travail de ses deux nouveaux, Dany Roussin et Michael Novosad. «Roussin a eu de très bonnes chances de marquer. S'il avait marqué un ou deux buts, on dirait que c'est le héros du match! Novosad m'a impressionné par son calme avec la rondelle.»
La prochaine partie des Marquis aura lieu le 24 janvier, au Palais des sports. «Nous allons essayer de pratiquer à Québec ou Trois-Rivières en fin de semaine prochaine. J'ai un groupe de joueurs discipliné. Je ne suis pas inquiet qu'ils feront ce qu'ils ont à faire. En même temps, ça tombe à point parce que nous avons beaucoup de blessés qui pourront se reposer.»
Il ne serait pas surprenant que l'excellent Francis Charette soit en uniforme, le 24 janvier. Il a rencontré le médecin hier et les nouvelles semblent bonnes.
Kbelley-Murray@lequotidien.com