Un point échappé

Les Marquis ont encore joué à un jeu dangereux, vendredi soir, au Palais des sports, et ont laissé filer un point aux mains du 3L de Rivière-du-Loup. Après une deuxième difficile, les Jonquiérois ont effectué une remontée de trois buts pour forcer la prolongation, s’inclinant finalement 6-5 en fusillade.

Les Marquis ont du même coup encaissé une troisième défaite de suite, une première cette saison. À la même période l’an dernier, les Marquis avaient également subi trois revers consécutifs. Ils ont maintenant été défaits à cinq de leurs six dernières sorties, dont les deux dernières devant leurs partisans, où ils ont été quasiment parfaits depuis deux ans. 

En retard 5-2 en début de troisième, les locaux ont tout de même trouvé le moyen de faire durer le plaisir. En début d’engagement, Maxime Villemaire a porté un dur coup aux espoirs des Jonquiérois d’un tir vif à la suite d’un revirement. Les Marquis n’ont toutefois pas lâché. Quesnel a d’abord remis les régionaux dans le coup. James Desmarais a ensuite remis de la vie dans le Palais des sports, quand il n’a eu qu’à compléter dans un filet désert, après une superbe manœuvre de David Bastien qui avait forcé un adversaire à l’accrocher.

À force de bourdonner dans les dernières minutes, les Marquis ont fini par créer l’égalité. Alors que Desjardins avait retraité au banc pour un sixième joueur, après plusieurs chances sérieuses, James Desmarais a réussi à pousser la rondelle derrière la ligne rouge avec 27 secondes au cadran. Spectaculaire en prolongation, Loïc Lacasse a également été parfait en tirs de barrage. Il a terminé la rencontre avec 39 arrêts pour savourer sa 10e victoire de la saison.

« J’ai un peu un mélange d’émotions qui me passent par la tête en ce moment », a raconté l’entraîneur-chef Benoit Gratton dans son point de presse d’après-match. 

« Je n’étais pas très satisfait de la deuxième période. Je pense qu’on a encore une fois connu une bonne première avant de tomber dans l’indiscipline. On a commencé à vouloir jouer un match “run and gun” sans jouer de la bonne façon et on a payé le prix. On s’est ressaisis en troisième. Il faut donner le crédit aux gars, mais on doit cesser de se mettre dans des situations où on est en retard de deux ou trois buts et faire du hockey de rattrapage. Il faut commencer à jouer trois bonnes périodes », d’insister Gratton.

Les deux équipes ont frappé de manière similaire en première en avantage numérique. Samuel Noreau a d’abord ouvert le pointage avec un plomb de la ligne bleue qui n’a donné aucune chance à Cédrick Desjardins, passant à sa gauche. Alexandre Quesnel a utilisé la même arme avant la fin de l’engagement d’un tir imparable qui a frappé la tige avant de faire bouger les cordages. Quelques instants auparavant, il avait raté un filet ouvert sur un bel échange.

En deuxième, les Marquis ont Samuel Lecompte a parti le bal sur un surnombre, suivi quelques minutes plus tard de Noreau, encore une fois en avantage numérique. Francis Trudel a ramené les Marquis à un seul but, après une belle passe de Hugo Carpentier qui a complètement mystifié Lacasse. Marc-Olivier D’amour a redonné deux buts de priorité aux visiteurs.

« Je ne comprends pas pourquoi, quand on se creuse un trou, c’est là qu’on commence à jouer au hockey. J’espère qu’on a compris notre leçon et que c’est la dernière fois », d’exprimer Benoit Gratton. 

« Ça fait 5-6 fois qu’on se met dans ce genre de situation. Oui, on revient en troisième, mais un moment donné, on n’a pas eu les deux points alors qu’on aurait dû l’avoir. Ce sont quelques erreurs et mauvaises décisions », de reprendre l’entraîneur, tout de même heureux du caractère des siens. Avec le retour de quelques joueurs en santé, il avait à sa disposition trois trios en mesure de contribuer. 

« On croit en nos moyens, qu’on soit en retard par un, deux ou trois buts. On sait qu’on a assez d’attaque pour marquer et revenir au pointage », de souligner Benoit Gratton. 

Tous les joueurs et le gardien Cédrick Desjardins avaient les yeux rivés sur la rondelle sur cette séquence en première période.

En bref

• Si les conditions météorologique n’ont pas empêché la présentation de l’affrontement entre le 3L et les Marquis, ça n’a pas été le cas pour toutes les équipes régionales. Les joueurs du MGR Express de Jonquière, de la Ligue senior du Lac au Fleuve, n’ont pas pu se rendre à Clermont. Le duel a été remis à dimanche. Les trois rencontres au programme dans le circuit junior AA régionale ont également été remises...

• La rencontre d’hier a tout de même débuté avec une trentaine de minutes de retard. L’autobus du 3L est arrivé au Palais des sports peu après 19 h. C’est le secteur entre Rivière-du-Loup et Québec qui a causé le plus de problèmes. L’autoroute 20 était même fermée à certains endroits...

• Dès la 11e seconde, Samuel Lévesque et Steven Oligny se sont échangé leurs vœux de bonne année. Lévesque a atteint son opposant des Marquis de cinq bonnes droites. Luis Tremblay et Jean-Philip Chabot ont fait de même en fin de première, valsant pendant une bonne minute. En deuxième, Jean-Michel Bolduc a démontré beaucoup de courage en jetant les gants devant un vrai homme fort, Dave Hamel. Le défenseur des Marquis s’est très bien défendu. Quelques invitations ont été lancées en troisième période, mais ce sera pour une prochaine fois...

• Les Marquis seront de nouveau devant leurs partisans, samedi soir, face aux Éperviers de Sorel. Le duel entre les deux rivaux mettra encore une fois à l’enjeu le premier rang du classement de la LNAH alors que les Marquis devancent les Éperviers par un petit point. Seulement quatre points séparent les cinq premières équipes au classement...