Le gardien Raphaël Girard a impressionné son entraîneur.

Un mauvais départ, mais un beau retour des Marquis

Les Marquis de Jonquière ont effacé un lent début de match et un écart de 0-2 pour se sauver avec une victoire de 3 à 2 sur le Blizzard de Trois-Rivières, samedi soir au Palais des Sports de Jonquière.
Le capitaine Hugo Carpentier a enfilé son 24e but de la saison pour donner la victoire aux siens.
Bien en selle au premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), les locaux se sont retrouvés en déficit de deux filets face à la formation occupant le dernier rang de la ligue. « Nous avons connu un lent début de match. Ce n'est pas une excuse, mais certains joueurs sont rentrés à 6 h ce matin en raison de la météo », a laissé tomber Richard Martel en point de presse après la rencontre.
Le Blizzard a connu un fort premier vingt tenant tête à la puissance du circuit Godin et retraitant au vestiaire avec une avance de deux buts. Les visiteurs ont frappé tôt dans la rencontre en prenant les devants après seulement trois minutes 30 secondes de jeu lorsqu'Alexandre Comtois a fait vibrer les cordages pour les Trifluviens.
La première période brouillonne s'est poursuivie pour les Marquis, si bien qu'à mi-chemin dans l'engagement, les troupiers de Richard Martel ont dû se défendre à trois contre cinq. Les visiteurs ne demandaient pas telle chance pour doubler leur avance. William Lacasse a profité de la circulation devant le filet pour diriger un lancer frappé de la ligne bleue qui a dévié à deux reprises devant le cerbère des Marquis, Raphaël Girard, qui n'y pouvait rien sur la séquence.
Le réveil
La deuxième période a sonné le réveil pour la formation locale qui s'est inscrite à deux reprises au pointage pour niveler la marque. Le Blizzard pensait toutefois avoir pris les devants par trois dans la première portion du deuxième vingt, alors que Marc-André Huot pensait bien avoir ajouté à la marque lorsqu'il a lancé un disque libre dans le filet après que celui-ci ait échappé à la vigilance de Girard. L'officiel avait toutefois sifflé l'arrêt du jeu quelques instants plus tôt, invalidant le filet d'Huot.
La machine des Marquis n'a pas demandé de deuxième chance et s'est mise en marche dès cet instant. Jonathan Paiement a réduit l'écart de moitié à mi-chemin dans la rencontre en trompant la vigilance de Marc-Antoine Gélinas qui a disputé un fort match pour les visiteurs avec 36 arrêts.
Les locaux ont bien pensé créer l'égalité quelques minutes plus tard lorsqu'ils ont touché le poteau et que la rondelle s'est arrêtée derrière Gélinas à quelques centimètres de la ligne rouge. La sirène de but a bien retenti dans le Palais des Sports de Jonquière, mais, bien placé, l'officiel a mis fin aux réjouissances des 1567 partisans, signalant que la rondelle n'avait pas pénétré dans le filet.
Poursuivant sur leur lancée et dominant le jeu à forces égales, les Marquis ont créé l'égalité, pour vrai cette fois-ci, en fin d'engagement lorsque Jean-Simon Allard a noirci la feuille de pointage pour un troisième match consécutif. Sur la séquence Gélinas a échappé un lancer qui semblait pourtant inoffensif depuis le cercle de mise en jeu.
Gélinas s'est toutefois racheté quelques instants plus tard en plongeant pour effectuer l'arrêt aux dépens de Simon Tremblay qui avait un filet désert et n'en croyait pas ses yeux.
Le gros but
Le troisième vingt a été l'affaire des gardiens de but et plus particulièrement de Raphaël Girard qui a été d'un calme impressionnant selon son entraîneur. « C'est un jeune intelligent et sérieux. Je ne le connaissais pas énormément, il gardait les buts à Harvard avant. Il nous a montré beaucoup de belles choses durant la fin de semaine », avoue le pilote des Jonquiérois.
Seul Hugo Carpentier est parvenu à faire scintiller la lumière rouge au troisième bout à la suite d'un échange parfait en territoire offensif avec Jérémie Malouin et Christian Ouellet, ne laissant absolument aucune chance à Gélinas alors que ses défenseurs ne savaient plus où donner de la tête.
Richard Martel encense son gardien
L'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel, ne tarissait pas d'éloges envers son gardien de but Raphaël Girard, première étoile du match.
«Raphaël nous a donné deux très bons matchs. Il a été excellent dans les moments cruciaux et nous a gardé dans le match. Il a gardé les buts de façon très concentrée», évaluait-il, en point de presse après la rencontre. Martel avait également de bons mots pour le gardien adverse, saluant l'effort de Marc-Antoine Gélinas.
Le pilote chicoutimien a eu à modifier ses trios en cours de match en raison d'une blessure à Luis Tremblay, lui offrant l'opportunité d'offrir du temps de jeu à tous ses éléments. «Avec la blessure à Luis, nous avons dû alterner nos joueurs et nous avons eu la chance de voir comment ils ont répondu. Avec Bérubé (Jean-Sébastien), Gratton (Benoit) et Chaput (Stefan) en moins, nous avons eu à utiliser tous nos joueurs et de les avoir au sommet de leur forme pour les séries. Ça permet aussi de renforcer le sentiment d'appartenance à l'équipe. Parfois c'est difficile quand on n'est pas dans l'alignement pour un moment», d'analyser l'entraîneur-chef.
Les Marquis en bref
• Pour être éligible à jouer en séries éliminatoires, Guillaume Asselin devra disputer un des deux derniers matchs de la saison régulière avec l'équipe...
• Les Marquis auront la pédale au plancher même en fin de saison avec un alignement complet selon Richard Martel...
• Après une disette de plus de deux mois, Jean-Simon Allard a retrouvé sa touche avec un troisième filet en autant de matchs...
• Raphaël Girard (1re), Jean-Simon Allard (2e) et Samuel Groulx (3e) ont été les trois étoiles de la rencontre.