Les Marquis ont eu le dessus sur l'Assurancia.

Un match aux allures de séries

L'odeur des séries se fait déjà sentir dans les derniers matchs de la saison régulière. Celui entre les Marquis de Jonquière et l'Assurancia de Thetford Mines a donné un bel aperçu des duels relevés à venir comme en témoigne la victoire de 3-2 des hommes de Richard Martel devant près de 1600 spectateurs réunis au Palais des sports.
Les Jonquiérois ont toutefois eu chaud en toute fin de rencontre, alors qu'ils ont vu leur avance de 3-1 réduite à un but avec 19 secondes à faire, sur un tir de Matthew Medley. La troupe de Bobby Baril avait joué son va-tout en retirant son gardien pour un 6e attaquant, mais les locaux ont tenu bon.
D'ailleurs, en point de presse d'après-match, Richard Martel, tout en étant fort satisfait de ses troupes, a donné le crédit à leurs adversaires qui leur ont livré une belle opposition.
« C'était un gros match ce soir. Nos adversaires ont bien joué ; ils ont joué serré et ç'a joué tough des deux bords. Il y a eu de bonnes mises en échec. La deuxième a été une bonne période et en troisième, les buts ont été spectaculaires, dont celui de Christian (Ouellet) qui a encore une fois mis la rondelle dans le filet pour marquer un gros but », a commenté Martel.
« C'était un bon match et c'est ben correct qu'on ait des matchs difficiles d'ici la fin de la saison. Le jeu se referme. C'était dur autour du filet et ça va prendre de tireurs d'élite. Christian en est un parmi les quelques-uns que nous avons », a indiqué Martel, confiant.
Bon départ
Comme promis, les Marquis n'ont pas attendu la deuxième période pour se mettre en marche, mais encore une fois, ce sont les visiteurs qui ont été les premiers à s'inscrire au pointage sur un tir de Stéphane Goulet à la faveur d'un jeu de puissance.
Profitant d'un avantage numérique, Vincent Richer a inscrit son premier but dans l'uniforme des Marquis, sur une belle passe de Francis Trudel, pour créer l'égalité à 12mn41.
Malgré du jeu plus robuste et une autre domination des locaux en terme de tirs au but (13-7) en deuxième, aucune des deux formations n'a marqué et une seule punition a été décernée.
Qu'à cela ne tienne, le trio de Carpentier, Gratton et Ouellet a frappé fort en début de troisième. À 1mn28, Christian Ouellet a décoché un tir qui a ricoché sur le poteau pour dévier dans le filet. Moins de quatre minutes plus tard, Ouellet faisait à nouveau mouche aux dépens de Jean-Philippe Levasseur pour conforter l'avance des Jonquiérois 3-1 sur un jeu de puissance.
Les esprits se sont ensuite échauffés et quelques escarmouches ont éclaté. Thomas Bellemare avec Luis Tremblay, mais surtout Benoit Gratton, qui a eu le don d'irriter fortement Olivier Croteau. Ce dernier l'a d'ailleurs dardé avec neuf minutes à faire dans la rencontre. L'ancien Marquis a placé son équipe en désavantage numérique pendant cinq bonnes minutes, dont une minute à court de deux hommes, car Thetford avait déjà un joueur puni. Malheureusement, les Marquis ne sont pas parvenus à capitaliser malgré de belles chances de marquer. C'est peut-être là le seul petit bémol de Martel quant à la prestation de ses protégés.
En fin de match, la tension était palpable et Martel a demandé un temps d'arrêt pour calmer le jeu. Puis, avec environ 20 secondes à jouer avec une mise au jeu dans la zone des Marquis, l'officiel a sorti Benoit Gratton. Une décision qui a fait bondir le pilote des Marquis. « Les deux meilleurs joueurs de mise en jeu sont là et il me sort mon gars. C'est égal et les gars se trichent un peu de chaque bord parce qu'ils veulent gagner. (...) Durant le match, c'est correct, mais jamais en fin de match, a-t-il expliqué, tout en se demandant le but visé par l'officiel avec une telle décision. Il voulait faire le show ou quoi ? Il n'avait qu'à les tasser. (...) J'ai rarement vu ça honnêtement. »
Benoit Gratton a eu droit à la belle visite de deux grands fans, vendredi, au Palais des sports.
En bref
• Benoit Gratton a eu droit à la belle visite de deux grands fans, vendredi, au Palais des sports. Deux de ses partisans de l'époque où il a porté les couleurs des Capitals de Vienne (2008-2014) ont profité de leur séjour à Québec pour faire un détour au Palais des sports. Michaela Wolzt et Roman-Peter Wolzt avaient vu sur les réseaux sociaux la vente à l'encan des chandails des Marquis, dont celui de Gratton, et ils ont appelé l'organisation jonquiéroise pour qu'elle leur réserve. L'organisation leur a remis le chandail en cadeau en plus de souligner leur passage lors de la présentation d'avant-match...
• Les deux Autrichiens projetaient aussi d'assister au match au Centre Lacroix-Dutil opposant les Marquis au Cool FM et François Fortier, qui joue maintenant pour Saint-Georges. Les Wolzt portaient chacun le chandail des Capitals de Gratton et Fortier, chandails qui avaient été signés par les deux joueurs québécois d'ailleurs...
• Gratton est demeuré très populaire en Europe. Lors de son 40e anniversaire, il a reçu des centaines de messages de bons voeux de ses fans du Vieux continent....
• Hugo Carpentier (1re), Benoit Gratton (2e) et le gardien Cédrick Desjardins (3e) ont été les trois étoiles du match...
• Jessey Astles n'a finalement pas chaussé les patins. L'attaquant est de retour aux études et n'a pu se libérer à temps en raison de deux examens importants. S'il veut être éligible, il devra disputer les cinq derniers matchs de la saison incluant celui de samedi soir. Cela dit, les Marquis ne seront pas dans la misère s'il ne joue pas...
• Simon Tremblay, Yann Poirier et Christopher Guay ont été les autres joueurs laissés de côté...