Un alignement complet face à Laval

En plus de disputer deux matchs sur la route en fin de semaine, les joueurs des Marquis de Jonquière devront devancer leur horaire habituel en raison d’un rare match le jeudi, à Sorel, face aux Éperviers.

Le lendemain, les Jonquiérois seront à Laval pour croiser le fer avec les détenteurs du deuxième rang du classement général de la Ligue nord-américaine de hockey, les Pétroliers du Nord de Laval. « Ça change de la routine. C’est plus pour les gars du Saguenay et de Québec. Nous faisons le contraire en fin de semaine en couchant sur la route jeudi soir », met en contexte l’entraîneur-chef Bob Desjardins, précisant qu’une dizaine de joueurs et membres du personnel coucheront à Laval après le match à Sorel. 

Francis Verreault manquera à l’appel jeudi, mais à moins d’une malchance, les Marquis auront un alignement complet vendredi à Laval. Alex Picard, qui a raté dix rencontres cette saison, effectuera un retour au jeu à Sorel tandis que James Desmarais, qui a été acquis des Pétroliers mardi, effectuera ses débuts. Francis Verreault devra s’absenter en raison de son nouveau travail à l’UQAC, mais devrait être à son poste vendredi. 

« C’est seulement de continuer à jouer du bon hockey. De bonnes équipes, match après match sur la route ou à la maison, il faut que tu joues du bon hockey et que tu te serves de ton talent. Je le répète souvent, mais tes meilleurs doivent être tes meilleurs, que ce soit à domicile ou sur la route. C’est de bien débuter nos matchs, bien jouer dans notre système et être disciplinés. Quand tu fais de bonnes choses, tu risques de gagner plus souvent que tu vas perdre », de convenir Bob Desjardins qui enverra dans la mêlée le gardien Cédrick Desjardins pour le duel face aux rivaux des Éperviers. 

« Ce sont les champions des deux dernières années. Les gars sont habitués de jouer ensemble. Ils ont greffé quelques nouveaux, mais le noyau est là depuis longtemps et ça fait deux ans de suite qu’ils gagnent. C’est sûr que c’est une bonne équipe. Aller gagner des matchs à Sorel, c’est tout le temps un peu plus difficile. En début d’année, on avait disputé un bon match là-bas. On menait et on l’a échappé après, mais on est confiants que si on joue dans notre façon, on va avoir du succès. C’est à nous d’imposer notre identité et ça doit être à eux de s’ajuster à nous et non le contraire. Les petits détails vont aussi faire la différence », d’insister l’entraîneur-chef des Marquis, étant convaincu que James Desmarais aura un impact, non seulement comme joueur de centre, mais également dans l’offensive. 

« Ça nous permet d’exploiter un peu plus notre vitesse sur les ailes », explique-t-il. 

Contrairement à son homologue des Éperviers Christian Deschênes, qui s’attend à une fin tranquille de la période des transactions, Bob Desjardins prévoit de l’action d’ici mardi soir prochain. 

« Ça va commencer à discuter plus dimanche après la fin de semaine. Je vais avoir un petit deux jours où je vais devoir traîner ma charge de téléphone, de raconter Bob Desjardins. Il y a bien des choses sur le feu à gauche et à droite. Des fois, on ne sait pas si c’est plus du “bla bla” qu’autre chose. Peut-être que ça va bouger. On a eu plusieurs discussions. On va voir si ça va se concrétiser. »