Francis Charette souhaite que la foule partisane devienne un atout pour la formation jonquiéroise.

«Très bon pour notre confiance»

L'attaque des Marquis de Jonquière a explosé hier à Cornwall, enfilant l'aiguille à sept reprises pour l'emporter facilement 7 à 2 contre les River Kings.
Francis Charette et Dominic Léveillé ont tous deux inscrit deux buts et deux passes, dans ce match qui a permis à l'entraîneur Dean Lygitsakos de remporter sa 200e victoire en carrière dans la Ligue nord-américaine de hockey. «Tous nos trios ont marqué, ce qui faisait défaut depuis un bout, note Lygitsakos. C'est très bon pour notre confiance. Hier (samedi), nous avions bien joué mais nous n'avions pas récolté ce que l'on méritait. On manquait d'exécution. Pas contre Cornwall.»
Samedi, contre l'équipe en tête du classement de la LNAH, Sorel-Tracy, les Marquis se sont inclinés 4 à 2.
Hier, Patrick Bernier, posté dans l'enclave, et Michael Novosad, «d'un tir foudroyant», selon Lygitsakos, ont permis aux Marquis de prendre les devants en première.
Pierre-Luc Faubert a fait 2 à 1 en deuxième, mais Léveillé a déjoué le gardien Pete Karvouniaris deux fois au cours de ce même engagement. Les Marquis n'ont plus jamais été inquiétés par la suite. Charette (deux fois) et Michael Stinziani ont touché la cible en troisième. Les Jonquiérois ont tiré 30 fois sur Karvouniaris alors que Frédéric Piché a de son côté eu à faire face à 41 lancers.
Séquence
Cornwall possède la pire fiche de toute la ligue, mais était dernièrement sur une bonne lancée. «Je crois beaucoup aux séquences dans cette ligue, et là les River Kings avaient trois victoires de suite. De notre côté, la moitié de l'équipe avait couché à Cornwall et l'autre moitié à Montréal. C'était toute une logistique. Mais dès le début nos joueurs ont sorti fort.»
Lygitsakos est d'autant plus satisfait que sa formation revient à la maison, vendredi prochain contre les Prédateurs de Laval, pour son unique match de la fin de semaine. «On voulait revenir à la maison en confiance. C'est important. Nous aurons un gros match contre Laval.»o
Kbelley-Murray@lequotidien.com