Avec quatre buts et une passe, Francis Charette a mérité la première étoile du match.

Tout un festival offensif

Les Marquis de Jonquière se sont livrés à un tel festival offensif, hier, que marquer trois buts n'était pas suffisant pour obtenir la première étoile! Les hommes de Dean Lygitsakos ont été tout simplement brillants offensivement, battant Saint-Georges 9 à 3 au Palais des sports dans une partie dont on connaissait déjà l'issue alors qu'il n'y avait que dix minutes de jouées.
Francis Charette (4 filets et 1 passe), Jean-Simon Allard (1 but et 4 passes) et Simon Laliberté (3 passes) ont complété un trio dévastateur, tout comme Marco Charpentier (3 buts et 1 passe), Dominic Léveillé (1 but et 3 passes) et Hugo Carpentier (2 passes). C'était visiblement la partie idéale pour regarnir une fiche offensive. Les Marquis ont du coup porté à neuf leur séquence de victoires.
«La première période a été l'affaire du trio de Charette, et la deuxième celle du trio de Charpentier. Je ne peux même pas dire que j'ai un premier et un deuxième trio, a constaté l'entraîneur Dean Lygitsakos. Ce sont deux premiers trios!»
Les Marquis, qui occupent le deuxième rang de la Ligue nord-américaine de hockey, n'avaient pas encore gagné contre le Cool cette saison en quatre tentatives.
«Nous n'avons pas aimé la manière dont ils ont parlé de nous, de l'affrontement de ce soir (d'hier), dans leur communiqué. Ce n'était pas respectueux envers l'équipe qui a gagné la coupe l'an passé. Nous voulions leur montrer que de ''passer le balai'' contre nous n'était pas une petite tâche.»
Dans ledit communiqué, le Cool avait affirmé: "À deux semaines de la fin du calendrier régulier, quoi demander de mieux qu'une série aller et retour contre les Marquis de Jonquière pour se préparer au jeu des séries? (...) s'il y a bien une formation qui peut freiner les hommes de Dean Lygitsakos, c'est bien l'équipe beauceronne. En effet, le Cool fm 103,5 semble avoir le numéro de Jonquière, puisque Saint-Georges est 4 en 4 cette saison.»
On ne sait guère si c'est ce communiqué qui a donné des ailes à Charette et Allard, mais il est clair que les deux joueurs sont sortis en lions en première. En fait, après 20 minutes, le rapide #72, première étoile de la rencontre, avait déjà donné l'occasion aux 1802 spectateurs présents de lancer leur casquette sur la surface glacée.
«Jean-Simon, en quelque sorte, est venu compenser lors de la perte de Denis Hamel. Quand il bouge les pieds, il est tellement un bon joueur. Dans son cas, c'est une question d'intensité, et ce soir (hier), l'intensité était là. Ce n'est pas facile de suivre des gars comme Charette et Laliberté, mais il réussit très bien. Le Chat, lui, certains pensaient qu'ils ne seraient pas en forme lorsqu'il reviendrait de sa blessure, mais il prouve le contraire.»
Les Marquis lèvent le pied
Après avoir marqué cinq buts en première et quatre en deuxième, les Marquis ont «levé le pied», de l'aveu même de leur entraîneur.
«Nous avons joué à quatre lignes en troisième. Nous jouons trois matchs en fin de semaine. C'est important de faire jouer tout notre monde. On a eu un relâchement en troisième parce que nous sommes sortis de notre structure.»
Hubert Poulin (2 fois) et Dominic Jalbert ont marqué pour le Cool, dans une cause perdue.
Après avoir accordé deux buts en 40 minutes de jeu, Pier-Olivier Pelletier a cédé sa place à Michel Robinson. «Quand j'ai vu que Pier-Olivier n'aurait pas de blanchissage, j'ai trouvé qu'il était mieux de donner un peu de temps de jeu à Robinson.»
Les Jonquiérois seront en visite à Thetford ce soir, et à Saint-Georges dimanche.
Kbelley-Murray@lequotidien.com
Les étoiles du match
1- Francis Charette
2- Marco Charpentier
3- Jean-Simon Allard