L’ancien #13 des Marquis, Yannick Riendeau, renouera avec l’action, vendredi, lors du match contre l’Assurancia à Thetford. Pour son retour au jeu, l’attaquant sera uniquement utilisé en avantage numérique.

Riendeau jouera vendredi

L’attaque massive des Marquis de Jonquière pourra compter sur le retour au jeu de Yannick Riendeau, vendredi, alors que les Jonquiérois rendront visite à l’Assurancia de Thetford au Centre Mario-Gosselin.

Joint mardi, l’attaquant de 29 ans a confirmé la bonne nouvelle, tout en précisant cependant que ce sera un retour progressif dans l’action. Pas question de partir sur les chapeaux de roues. « Je vais seulement jouer sur l’avantage numérique parce que j’ai à peine joué une dizaine de matchs en un an et demi », nuance celui qui a pris part à trois échauffements avec les Marquis, au cours des dernières semaines. « Après deux opérations et quatre déchirures, ça ne me tente pas de subir une autre déchirure, car si ça risque de se déchirer un jour, ce sera pas mal fini pour moi. »

Cela dit, l’ancien porte-couleurs des Ducs de Angers (France) a hâte de renouer avec l’action dans l’uniforme des Marquis, car le hockey et l’esprit de groupe lui manquaient. 

« Je suis vraiment content (de jouer). Ça fait deux mois que je joue dans une ligue amicale et ça va quand même bien, même si je ne suis pas encore à 100 %. C’est d’ailleurs pourquoi je vais faire attention et que je veux y aller graduellement. Ce n’est pas le fait de me faire plaquer, mais plus de faire attention pour ne pas trop vouloir en donner et faire un mouvement trop brusque. Mais la fin de semaine suivante, je devrais être à Jonquière. En fait, je devrais jouer trois parties d’ici le 9 février. Il n’y aura qu’une fin de semaine où je ne serai pas disponible pour des raisons personnelles. »

Même si la composition de l’équipe a passablement changé depuis son passage avec les Marquis 2014-15, Riendeau ne se sent pas du tout dépaysé. 

« Il y a environ la moitié de l’équipe (actuelle) qui était là. Pour les autres, dans le hockey, on se connaît un peu de vue ou de nom. C’est une belle gang et je suis bien intégré. Au hockey, ce n’est pas compliqué de se faire des amis », assure celui qui a conclu la saison 2014-15 avec une fiche de 65 points en 37 matchs (22 buts, 43 passes) en saison régulière, en plus de 20 points en séries (5 buts, 15 passes en 9 parties).

D’autre part, le prolifique attaquant ne rechigne pas du tout à l’idée de renouer avec le voyagement. « Ma conjointe vient de Rouyn-Noranda et j’aime bien aller en région. C’est du bon monde. Et à Jonquière, il y a de nombreux partisans, c’est un bel amphithéâtre et on est toujours bien traités, de sorte que j’aime toujours y aller », assure-t-il.

Marquis en bref

• Le couple qui avait réussi à voler trois chandails des Marquis de Jonquière, le 30 décembre dernier, à la boutique-souvenir du Palais des sports, a été retracé. L’organisation a lancé un appel au public via sa page Facebook. Bonne nouvelle, les auteurs du vol ont été retrouvés, mais l’histoire ne dit pas si les chandails ont été récupérés...

• L’attaquant Alexandre Quesnel a mérité la deuxième étoile de la semaine grâce à sa production de trois buts et autant de mentions d’aide à l’issue des deux rencontres disputées en fin de semaine passée. Marquant à une reprise sur le jeu de puissance, le #42 a conservé un différentiel de +4 tout en mettant à l’épreuve les gardiens adverses huit fois...

• Comme son ancien numéro, le 13, est déjà pris par Juraj Kolnik, Yanick Riendeau a opté pour le #91...