Michaël Novosad a gagné le championnat des séries éliminatoires avec les Marquis en 2014.

Richer s'amène à son tour

Les Marquis de Jonquière ont effectué une deuxième transaction majeure en un peu plus de 24 heures, mardi soir, quand ils ont conclu un marché avec le Blizzard de Trois-Rivières.
Tout juste avant la fin de la période ouverte aux transactions dans la Ligue nord-américaine de hockey, ils ont échangé Frédéric St-Denis, Sébastien Laferrière, Michaël Novosad et des considérations futures à Trois-Rivières en retour d'Yves Girard, Vincent Richer et un choix de première ronde au repêchage 2017.
St-Denis a été le premier choix des Marquis lors de la séance de sélection de 2016 de la LNAH, mais il ne s'est jamais présenté à l'équipe de Richard Martel. Malgré bien des tentatives, les Marquis n'ont pu l'attirer à Jonquière. Le Blizzard aura probablement plus de chances de l'amadouer puisque celui qui a déjà porté les couleurs du Canadien de Montréal s'est joint au personnel des Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières à titre d'entraîneur adjoint en novembre 2016.
Novosad et Laferrière sont des vétérans de la LNAH. Ils en font partie depuis la saison 2007-2008. Le premier appartenait aux Marquis depuis 2013-2014 et le deuxième en était à une première campagne avec l'équipe de Jonquière.
Vincent Richer, un défenseur, a montré des qualités offensives dans les dernières années. Il a amassé 35 points en 40 parties, l'an passé avec Trois-Rivières, et 23 points en 39 rencontres avec Laval, la saison précédente. De son côté, Girard, un Baieriverain, est un joueur robuste qui évolue présentement avec Donnacona, dans la Ligue de hockey senior 'A' de la Mauricie. Le Blizzard l'avait obtenu quelques heures plus tôt des Éperviers de Sorel-Tracy.
«Nous avons décidé d'échanger St-Denis quand nous avons vu que nous pouvions avoir Richer et le premier choix du prochain repêchage, a expliqué Richard Martel, l'entraîneur et directeur général des Marquis. St-Denis est près de Trois-Rivières. Ça peut faire leur affaire pour que la concession fonctionne mieux et qu'elle ne soit pas obligée de déménager. Nous avons pensé à la ligue aussi en faisant la transaction. Des joueurs de ce niveau, il est toujours préférable de les avoir dans la ligue. On espère que Trois-Rivières va réussir à l'amener pour le reste de la saison.
«De notre côté, nous y trouvons notre compte, mais nous avons été obligés d'échanger Novosad, qui nous a rendu de fiers services. Richer est plus jeune. Il a 24 ans. Notre brigade défensive monte en âge et il faut commencer à regarder la relève à la ligne bleue. En plus, il patine bien et possède un bon physique. Nous avons aujourd'hui plus de profondeur à la défensive.
«Nous avons décidé d'échanger St-Denis quand nous avons vu que nous pouvions avoir Richer et le premier choix du prochain repêchage.»
Richard Martel
«Dans le cas de Girard, c'est un gars de Port-Alfred. C'est pour cette raison que nous sommes allés le chercher.»
Richard Martel s'est aussi montré très satisfait du travail accompli au cours des deux derniers jours. Lundi, les Marquis ont laissé le gardien Loïc Lacasse en retour du défenseur Francis Trudel. 
«Nous aurions aimé ajouter un petit quelque chose en attaque, mais nous allons faire confiance à nos joueurs actuels, a-t-il précisé. Nous avons quand même la meilleure fiche offensive de la ligue. Nous allons faire confiance à tout le monde et on verra ce que les joueurs vont nous donner en séries éliminatoires.»
Martel a aussi mentionné que les deux plus récentes acquisitions des Marquis, Trudel et Richer, seront en uniforme vendredi, quand son équipe accueillera l'Assurancia de Thetford.
Autre transaction
La dernière journée de la période de transactions dans la LNAH n'a pas été très palpitante, mais elle a quand même été pimentée par un autre marché important entre les Éperviers de Sorel-Tracy et le Blizzard. Les Éperviers ont obtenu l'attaquant Yann Joseph, le robuste Francis Lessard et un cinquième choix en 2017. En retour, ils ont cédé Kevin Gadoury, les droits sur Yves Girard, les droits sur Mathieu Brisebois et deux choix au repêchage de 2017 (2e et 5e). Bribesois joue en France, avec la formation d'Amiens.