Les Marquis de Jonquière ont eu beau bourdonné à maintes reprises autour du filet du gardien du Cool FM de Saint-Georges, Steven Veilleux, c’est ce dernier qui a eu le meilleur à la fin de la rencontre présentée au Palais des sports. Les Marquis se sont inclinés 2-1., mais ils auraient mérité un meilleur sort.

Revers de 2-1: les Marquis frustrés par le gardien Veilleux

Les Marquis de Jonquière auraient nettement mérité un meilleur sort, vendredi, devant les quelque 1221 spectateurs du Palais des sports. Mais voilà que le cerbère du Cool FM de Saint-Georges, Steven Veilleux a frustré la troupe de Benoit Gratton en repoussant 38 des 39 tirs dirigés contre lui pour permettre aux Beaucerons de l’emporter 2-1. Le gardien doit aussi une fière chandelle à ses poteaux qui lui ont sauvé la mise à cinq reprises!

Les malheurs des locaux se sont amorcés dès la première période, les Marquis ratant quelques belles chances de marquer. Si aucune des deux équipes n’est parvenue à s’inscrire au pointage, ce ne sera pas le cas en deuxième où tous les buts de la rencontre ont été inscrits. Les hommes de Benoit Gratton ont profité d’un avantage numérique pour tromper la vigilance de Veilleux sur un tir de Danick Malouin (troisième étoile) dès les cinq premières minutes de jeu. Toutefois, malgré les efforts soutenus de locaux, ce sont les Beaucerons qui ont réussi à créer l’égalité à mi-chemin de la rencontre sur un tir de Patrick Lapostelle. Puis, avec un peu plus de cinq minutes à écouler dans la médiane, Raphaël Maheux a décoché un plomb à la faveur d’un jeu de puissance pour permettre aux siens de retraiter au vestiaire avec l’avance d’un seul but.

Bien qu’ils ont dominé 15-5 dans les lancers en deuxième, les Marquis ont redoublé d’ardeur en troisième, en vain. Ils ont bourdonné autour du filet de Veilleux (première étoile), frappant à deux reprises les poteaux en moins de trois minutes. Les Jonquiérois ont continué de trimer dur, mais ils n’ont pas été en mesure de percer la muraille de Veilleux et les Marquis ont subi une cinquième défaite consécutive à la maison.

Frustrant

Après la rencontre, l’entraîneur-chef des Marquis a avoué avoir rarement vécu un match aussi frustrant. «Honnêtement, je ne sais pas ce qu’on aurait pu faire de plus. J’en ai parlé à Martin (Gagné, son adjoint) et c’est l’un de nos meilleurs matchs que l’on a joués cette année. Ça se résume par un mot: Veilleux, analyse Benoit Gratton. Et aussi les poteaux. On a joué de malchance avec cinq poteaux. Sur 22 lancers (du Cool), je pense qu’ils ont eu trois ou quatre chances de marquer dans tout le match. En deuxième, ils ont eu un lancer dangereux contre 15 tirs de qualité de notre part», met-il en relief.

Le pilote des Marquis des Marquis a préféré retenir les points positifs de la rencontre et dans le haut de sa feuille, il a donné une excellente note à sa défensive qui, pour une fois, pouvait même compter sur un septième arrière.

«Défensivement, on a vraiment été solide. Jean-Michel (Bolduc) a joué tout un match avec Jonathan Oligny. Ils ont formé une paire contre qui nos adversaires auront de la difficulté à jouer.»

Même si leurs efforts n’ont pas été récompensés, Benoit Gratton a aussi aimé le fait que ses joueurs n’ont pas paniqué même si la rondelle refusait de rentrer. «Les gars auraient pu être impatients et commencer à tricher un peu plus et changer un peu leur style. Mais ils ne l’ont pas fait ce soir. Ils sont demeurés dans le système et je suis vraiment fier de mon équipe.»

Gratton ajoute que même sans vouloir chercher d’excuses pour ce cinquième revers à la maison, il faut tout de même admettre que les Marquis ont disputé ces rencontres avec quatre défenseurs absents. «À un moment donné, il faut être honnête. Ce soir, on avait six défenseurs et c’est la première fois qu’on donne aussi peu de chance de marquer et que Cédrick (Desjardins) n’a pas reçu au moins 30 lancers. C’est sûr qu’on veut gagner et faire plaisir à nos partisans et on a hâte d’en gagner une (à la maison), a-t-il conclu.

L’organisation des Marquis de Jonquière a rendu hommage à Joe Hardy, un monument du hockey natif de Kénogami. M. Hardy a joué dans la Ligue nationale de hockey et dans de nombreux circuits dans les années ‘60 et ‘70. Il a été entre autres été joueur/entraîneur de la marquante formation du Jaros de Beauce dans la LNAH, en plus d’avoir dirigé les Cataractes de Shawinigan et les Harfangs de Beauport dans la LHJMQ. Il est entouré du descripteur des matchs des Marquis, Dominic Bolduc, et du président de la Comission sport et plein de Saguenay, Michel Thiffault.

Les Marquis auront un bon défi à relever la semaine prochaine, alors qu’ils disputeront un programme double contre les meneurs au classement, l’Assurancia de Thetford. Ils rendront visite à la troupe de Bobby Baril vendredi avant de tenter de l’emporter à la maison samedi soir.

+

EN BREF

• Les Jeannois Jean-Simon Allard et Napessis André n’étaient pas en uniforme vendredi. Quant au défenseur Spiro Goulakos, il est présentement en stage et devrait être de retour avec les Marquis d’ici deux semaines environ...

• L’organisation des Marquis de Jonquière a rendu un bel hommage à Joe Hardy, un monument du hockey né à Kénogami, et à Jocelyn Larouche qui compte 20 ans de services au sein des Marquis...

• Joe Hardy a évolué dans de nombreux circuits de hockey professionnel. Dans la LNH, il a notamment joué pour les Oakland Seals (1969-70) qui allaient devenir les California Golden Seals (1970-71). Dans la LNAH, il a été joueur/entraîneur des Jaros de la Beauce (1975-76), l’équipe qui a inspiré la création des Chiefs de Charlestown dans le film ‘‘Slap Shut’’. Il a d’ailleurs été le premier joueur professionnel à inscrire plus de 200 points dans ce circuit. Dans la LHJMQ, Hardy a également dirigé les Cataractes de Shawinigan et les défunts Harfangs de Beauport....

• Quant à Jocelyn Larouche, il a reçu une plaque souvenir soulignant ses 20 ans d’implication. M. Hardy et lui ont procédé à la mise au jeu protocolaire en compagnie du DG des Marquis, Marc Boivin...

• L’équipe du Sports Experts Jonquière a repêché un nouveau joueur pour répondre à notre clientèle en matière de hockey, avec l’arrivée du #24 des Marquis de Jonquière, Christian Ouellet! Pas de doute que le sympathique attaquant saura bien conseiller la clientèle...

• Pour ce 6e affrontement de la saison contre les Marquis, le Cool FM avait l’une de ses acquisitions dans l’alignement, soit le longiligne gardien de 6’’6’, Philippe Trudeau obtenu dans la transaction avec Thetford. Le polyvalent attaquant Francis Charland se joint aussi au Cool. Sur leur site, on apprend aussi que l’ancien défenseur des Marquis, Frédéric St-Denis sera dorénavant disponible à temps plein avec la formation beauceronne pour le reste de la saison...