L'entraîneur-chef des Marquis, Dean Lygitsakos, n'a pas cherché d'excuses. «Notre exécution a été atroce.

Réveil offensif de Dany Roussin

Les Marquis de Jonquière ont renoué avec les week-ends parfaits hier, en l'emportant 3-2 sur les 3L de Rivière-du-Loup devant un peu plus de 1000 spectateurs réunis au centre Premier Tech. Grâce aux quatre précieux points récoltés en fin de semaine, les Marquis ne sont plus qu'à deux points -avec deux matchs en main- , du troisième rang de la Ligue nord-américaine de hockey détenu par Sorel-Tracy et à quatre de Thetford Mines, détenteur du deuxième rang.
La soirée aura été truffée de belles surprises pour l'entraîneur-chef Dean Lygitsakos, notamment avec le réveil de Dany Roussin (1re étoile), auteur de deux buts, de l'excellente prestation du jeune Olivier Croteau et du Brunois Jean-Simon Allard.
«Wow! Quelle performance après un long voyage, deux matchs en deux soirs, à 17 sur la route, en plus contre Rivière-du-Loup qui était dans une bonne passe. Je suis très fier de mes troupes», a-t-il commenté après la rencontre. Ajoutez à cela un entraînement matinal et l'absence des Jean-Michel Bolduc, Patrick Bernier en plus des Gaby Roch, Denis Hamel et Yannick Tremblay, et vous aurez une idée des défis relevés hier.
L'indomptable Samuel Lévesque a donné le ton à la rencontre en jetant les gants en début de match contre un adversaire de taille en Ryan Murphy. Et ce, même si la veille, Lévesque avait livré un violent combat contre Sébastien Laferrière au Palais des sports. Olivier Croteau a enfilé son premier but dans l'uniforme des Marquis sur des passes de Roussin et Jonathan Paiement. Mais Marc-Olivier D'Amour a nivelé la marque avant la fin du premier vingt. En deuxième, Roussin a redonné l'avance au Marquis en marquant son premier but à son sixième match dans l'uniforme des Jonquiérois, à la faveur d'un jeu de puissance (passes de Marco Charpentier et Dominic Léveillé). En troisième, le capitaine Bruno Saint-Jacques a bloqué un tir qui a généré l'échappée de Allard et Roussin, ce dernier marquant son deuxième de la rencontre. Les 3 L ont inscrit leur deuxième but sur un lancer de punition accordé à Maxime Tanguay, résultat d'une punition à Luis Tremblay pour avoir sorti le filet de ses amarres lors d'une échauffourée près du gardien Pier-Olivier Pelletier (2e étoile).
«J'ai aimé le réveil de Roussin qui travaillait fort, mais ne récoltait pas. Jean-Simon Allard a joué un match colossal et a été l'un de nos meilleurs joueurs ce soir avec le jeune Croteau. Ce dernier a juste un but, mais il a été une inspiration pour la gang en provoquant des choses et en finissant ses mises en échec. Et que dire de Sam Lévesque qui s'est frotté à Ryan Murphy. On s'est présenté ici avec un seul ''tough''. Penner était sur le banc pour qu'on soit 18, mais il n'a pas fait une présence sur les conseils du médecin. (...) Les gars ont levé leur jeu d'un cran et avec son combat, Lévesque a montré qu'il était prêt à payer le prix. Il a soulevé l'équipe et ça a changé l'allure du match», a relaté Lygitsakos, satisfait de la manière dont ont joué ses troupiers depuis les trois derniers matchs. Le pilote des Marquis a aussi apprécié ses trois trios, même avec les nouvelles combinaisons Allard/Simon Laliberté/Francis Charette, en plus du travail de Yann Poirier comme centre sur la troisième ligne.