Juraj Kolnik a été échangé à Berlin afin de permettre aux Marquis d’obtenir le premier choix au total du repêchage de la LNAH.

Repêchage des Marquis: jeunesse et robustesse

Les dirigeants des Marquis de Jonquière ont quitté Sorel avec le sentiment du devoir accompli lors du repêchage de la Ligue nord-américaine de hockey, samedi.

« Ce n’est pas compliqué. Sur la liste de priorités qu’on avait, on a tous réussi à les rentrer. On voulait des défenseurs, des gros bonshommes et des joueurs qui vont dans le trafic. On a tout ce qu’il faut », résume le directeur général Marc Boivin, qui était accompagné de son nouvel adjoint et directeur des opérations, Doug Archibald, du gouverneur Denis Dumont ainsi que les recruteurs Lucien Paquette et Alexandre Villeneuve.

« On est allés chercher les besoins qui ont manqué », lance pour sa part Lucien Paquette.

« Surtout que ce sont beaucoup de joueurs qui vont se présenter. Quand tu travailles fort pour aller chercher des gars et qu’ils viennent, c’est satisfaisant. Dans notre ligue, des fois, quand tu vas repêcher, le gars t’a dit oui, mais après, c’est non. Ça peut changer assez vite », reprend le recruteur-chef alors que cinq des six premiers choix de l’équipe ont confirmé leur venue.

Francis Trudel a été échangé à Berlin afin de permettre aux Marquis d’obtenir le premier choix au total du repêchage de la LNAH.

Avant même le début officiel du repêchage, les Marquis ont mis la main sur le premier choix de l’encan, eux qui possédaient déjà le 2e et le 5e. Pour ce faire, ils ont envoyé le défenseur Francis Trudel et l’attaquant Juraj Kolnik à la nouvelle formation de Berlin. Les Jonquiérois ont également mis la main sur le défenseur Jonathan Oligny, qui rejoint ainsi son frère Steven. Avec le premier choix, les Marquis ont encore une fois regardé du côté de la ligne bleue en sélectionnant Jonathan Diaby, qu’ils avaient dans la mire depuis un bon moment. L’ancien choix de troisième ronde des Predators de Nashville était d’ailleurs sur place, enfilant son nouveau chandail.

« Il a fait son nom dans le junior avant. C’est un gros bonhomme de 6 pieds 5 et 240 livres qui ne s’en laisse pas imposer, mais aussi un bon joueur. Il sait jouer au hockey et c’est important pour les Marquis. On ne veut pas de gars unidimensionnels qui ne sont là que pour se battre, surtout avec 19 gars dans l’alignement. On cherche des gars capables de jouer régulièrement de manière robuste et de jeter les gants dans le feu de l’action », de faire valoir Lucien Paquette.

« Ce ne sont pas des gars que tu vas mettre sur la glace et te retrouver 4 contre 5. Dans d’autres organisations, il y a des gars qui sont payés, mais ne jouent que 30 secondes. Ils se battent et ça s’arrête là. Ça ne change rien dans le match. Ce n’est pas intimidant », mentionne-t-il, avouant que les Marquis devaient dénicher ce genre joueurs capables de répliquer à des adversaires comme Maxime Villemaire. L’agitateur avait été un facteur important dans la série demi-finale face aux 3L de Rivière-du-Loup, perdue en six matchs par les Jonquiérois.

Avec les deux autres choix au premier tour, les Marquis se sont tournés vers l’attaque avec Gabriel Lévesque, que Lucien Paquette voit à l’oeuvre depuis le hockey mineur, ainsi que Mathieu Roy. Lévesque a disputé 31 matchs dans la LNAH lors de la saison 2015-2016, cumulant 31 points. « Il a beaucoup de caractère. C’est un 5 et 7, mais qui joue comme un six pieds. Il ne se laisse pas piler sur les pieds », de faire valoir le recruteur-chef.

Le défenseur Jonathan Diaby était à Sorel, où il a enfilé le chandail des Marquis en compagnie des dirigeants, après avoir été le premier choix.

Après avoir bouclé une autre transaction avec Berlin pour obtenir un choix de troisième ronde contre Pierre-Luc Leblond-Létourneau, ils ont repêché coup sur coup les frères David et Samuel Henley, qui évoluent à la défense et à l’attaque. Sur les neuf patineurs qu’ils ont réclamés, huit mesurent plus de six pieds. Ils ont également choisi le gardien chicoutimien Olivier Tremblay avec leur dernier choix du repêchage.

« Il fallait se grossir et se rajeunir aussi. C’était très important. Ça faisait quelques années que l’équipe prenait de l’âge », rappelle Lucien Paquette, citant en exemple l’alignement très jeune des plus récents champions, les Éperviers de Sorel. Ces jeunes viendront compléter les vétérans déjà en place.

+

LISTE DES JOUEURS REPÊCHÉS

1. Jonathan Diaby, défenseur

2. Gabriel Lévesque, centre

5. Mathieu Roy, ailier

12. David Henley, défenseur

13. Samuel Henley, ailier

18. Jason Bell, défenseur

30. Jonathan Lessard, ailier

33. Matt Nickerson, défenseur

51. Jacob Johnston, défenseur

56. Olivier Tremblay, gardien