Premier choix des Marquis de Jonquière lors du repêchage 2018, le défenseur Jonathan Diaby (#4) forme un duo efficace avec Mathieu Brisebois et est un atout lors des avantages numériques.

Quelques joueurs font déjà des étincelles

Bien qu’il ne soit pas définitif, le portrait des Marquis de Jonquière prend tranquillement forme à l’aube des premiers matchs officiels de la saison que les Jonquiérois disputeront à Thetford vendredi et à Rivière-du-Loup samedi.

Disons que le match préparatoire de samedi dernier à Saint-Georges a déjà permis à certains joueurs de se distinguer. Gabryel Paquin-Boudreau (3 buts, 2 passes), Matthew Boudreau (2 buts, 1 passe) et Yannick Riendeau (4 passes) ont fait des flammèches ensemble en inscrivant cinq des six buts marqués dans une victoire de 6-4 contre le Cool FM, en plus de monopoliser les honneurs pour les étoiles du match. L’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton, ne changera donc pas une recette gagnante.

«J’espère que ce n’est pas seulement un feu de paille, mais bien une flamme qui va durer longtemps», image-t-il en rigolant, ajoutant qu’ils ne lui donnent pas le choix de les garder ensemble pour les deux prochains matchs.

Benoit Gratton s’est d’ailleurs dit satisfait de ce qu’il a vu en matchs préparatoires contre Saint-Georges. «Dans l’ensemble, j’ai vu de belles choses. Le trio Boudreau/Paquin/Riendeau était beau à voir, mais j’ai aussi beaucoup aimé le duo défensif de (Jonathan) Diaby et (Mathieu) Brisebois. Ce sont deux défenseurs qui vont mettre des rondelles au filet, qui n’ont pas peur de prendre des lancers. En Diaby qui est gaucher et Brisebois qui est droitier, ça va nous donner beaucoup plus d’options sur l’avantage numérique que par le passé», met en relief le pilote des Jonquiérois.

Gratton a aussi apprécié le travail de Danick Paquette qui a aisément eu le meilleur sur Simon Desmarais lors d’une courte bagarre. Toutefois, l’entraîneur-chef des Marquis précise que la contribution de Paquette ne se limitera certainement pas à jouer les hommes forts. «Ce n’est pas juste un ‘‘goon’’. Il est pas mal plus important pour notre équipe que les hommes forts dans les clubs adverses», souligne Gratton qui l’avait jumelé à Alexandre Quesnel et Gabriel Lévesque samedi dernier.

«Oui, (Paquette) va laisser tomber les gants de temps en temps, mais je ne veux pas que les partisans pensent qu’il va seulement se battre contre les Dave Hamel ou contre des adversaires qui ne font qu’une présence par match. Il va jouer dans notre top-6 et je pense qu’il sera encore plus efficace dans son jeu robuste pour les mises en échec que les batailles. C’est un gars qui a de belles habiletés et il va créer beaucoup d’espace pour nos bons joueurs.»

Le troisième trio sera composé de Jérémie Malouin, Jean-Sébastien Bérubé et Jean-Simon Allard. En défensive, outre le duo Diaby/Brisebois, pour l’instant, Benoit Gratton devrait miser sur des paires composées de Jason Bell et Vincent Richer, ainsi que de Danick Malouin et Guillaume Rioux-Legault. Le cerbère Cédrick Desjardins sera devant le filet.

Apprentissage

L’entraîneur-chef des Marquis rappelle que les premiers matchs de la saison serviront à mieux cerner le potentiel de ses troupes et celui des clubs adverses. «À ce temps-ci de l’année, durant le premier mois, on apprend à connaître les autres formations du circuit. De plus, cette année, il y a beaucoup de jeunes joueurs dans la ligue. (Dans notre cas), avec tous les nouveaux joueurs que nous avons, je vais me concentrer sur notre équipe plus que sur les autres,»

D’autre part, les Marquis sont toujours en pourparlers avec d’autres joueurs, ce qui pourrait se traduire par l’ajout d’un ou deux nouveaux venus au cours des prochaines semaines.