Philippe Paradis a décidé de demeurer dans la région et portera dorénavant les couleurs des Marquis de Jonquière.

Philippe Paradis s’amène en renfort avec les Marquis

La valse des signatures et des mouvements de personnel se poursuit chez les Marquis de Jonquière. Cette fois, l’attaquant normandinois Philippe Paradis est de retour avec l’organisation jonquiéroise de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Il s’agit du troisième changement des dirigeants au cours des derniers jours. La veille, ils ont annoncé la signature du robuste défenseur Garret Clarke et la semaine dernière, ils ont transigé avec les Éperviers de Sorel pour faire l’acquisition du gardien Karel St-Laurent, sacrifiant le défenseur Vincent Richer.

Philippe Paradis a paraphé une entente pour terminer la saison avec les Marquis, même s’il a reçu des offres de l’Europe lors des dernières semaines.

« J’ai pris la décision de rester ici. Chaque année qui passe, il est de plus en plus difficile de s’exiler », a-t-il expliqué dans un communiqué annonçant sa venue, publié en fin d’après-midi, mercredi. L’attaquant de 28 ans a passé la dernière saison en Slovénie.

Philippe Paradis a fait un premier passage avec les Marquis durant la saison 2017-2018. Blessé plus souvent qu’à son tour, notamment lors des séries éliminatoires, l’ancien choix de première ronde des Hurricanes de la Caroline au repêchage de la Ligue nationale de hockey de 2009 a tout de même cumulé 11 points en 13 rencontres.

Qualifiant cette nouvelle acquisition de « majeure », l’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, est convaincu que Paradis arrive dans un meilleur état d’esprit que la première fois.

Des discussions entre les deux parties se déroulaient depuis l’été et se sont accélérées au cours des derniers jours, se soldant par une entente à l’issue d’un dîner, mercredi.

« Je peux dire que j’ai été agréablement surpris. Je voyais un Philippe Paradis en santé, posé, relaxe et zen avec sa décision de rester ici. On a jasé pendant une heure et je voyais seulement des choses positives dans ses yeux et ses intentions », de relater Bob Desjardins, très heureux de compter sur un joueur de sa taille et de son talent, ajoutant que le nouveau-venu a bien hâte de faire ses débuts devant parents et amis, vendredi, au Palais des Sports face aux 3L de Rivière-du-Loup.

« Il peut amener pas mal tout ce dont une équipe a besoin. Tu ouvres son coffre à outils et il ne lui manque pas grand-chose. Tu peux construire la maison avec ça. C’est seulement de bien utiliser les outils », d’illustrer le coloré entraîneur.