Autant la rondelle a roulé pour les Marquis de Jonquière la semaine dernière contre Sorel, autant cette fois-ci, c’était l’inverse contre le Cool FM de Saint-Georges. Les protégés de Benoit Gratton (ci-haut) se sont inclinés 6-3.

Moins opportunistes, les Marquis s’inclinent 6-3 à Saint-Georges

Tirant de l’arrière 4-0 après 20 minutes de jeu, les Marquis de Jonquière ont bien tenté de remonter la pente, mais ils ont dû s’avouer vaincus pour une deuxième fois d’affilée contre le Cool FM de Saint-Georges, s’inclinant 6-3 devant une bonne foule de 1374 spectateurs au Centre Lacroix-Dutil-Canam.

Première période à oublier pour les troupes de Benoit Gratton alors que les Beaucerons ont été plus opportunistes. Autant la rondelle roulait pour les Jonquiérois la semaine dernière, autant ce fut l’inverse cette fois-ci. Les Beaucerons ont enfilé quatre buts en 19 tirs sans que les Marquis ne parviennent à en faire autant, malgré 20 lancers.

«Ç’a été du jeu assez ouvert merci en première et ils ont été plus opportunistes que nous. Nous avons eu de bonnes chances, mais nous n’avons juste pas réussi à marquer. Ça aurait pu être 2-3 à zéro pour nous au lieu de 4-0. Mais en même temps, ce n’est pas le genre de match que l’on veut jouer. Il faudra être plus solide défensivement dans notre zone», a commenté, dans un premier temps, l’entraîneur-chef Benoit Gratton.

Dès le début de la rencontre, le trio de Keven Cloutier, Anthony Verret et Yannick Tifu a sonné la charge. Cloutier (1re étoile) a ouvert la marque avec à peine cinq minutes de jouées tandis que Verret doublait l’avance du Cool sur un jeu de puissance quatre minutes plus tard. Les Poulin, David et Hubert, ont ensuite réussi tour à tour à loger la rondelle derrière Cédrick Desjardins pour créer une confortable avance. Après ce premier vingt, le cerbère des Marquis a cédé sa place à son collègue Raphaël Girard pour le reste de la rencontre.

Le pilote des Marquis n’avait rien à reprocher à Desjardins. «Malgré les buts accordés, Cédrick a dû en voler trois ou quatre en première période. Ça aurait pu être plus que 4-0», souligne Benoit Gratton qui a préféré reposer Desjardins et donner du temps de jeu à Girard. Desjardins sera d’ailleurs de retour à son poste ce soir (samedi) au Palais des sports pour le match contre les anciens BlackJacks.

Lueur d’espoir

En deuxième, tous les buts ont été marqués sur des jeux de puissance. Le défenseur Spiro Goulakos (3e étoile) a déjoué Adam Russo sur un beau jeu préparé par Alex Quesnel et Yannick Riendeau. Toutefois, à mi-chemin de la rencontre, Cloutier a enfilé son deuxième du match pour redonner une avance de quatre buts aux siens. Avec moins de cinq minutes à faire en deuxième, Quesnel, aidé de Goulakos et Riendeau, a réduit l’écart à 5-2 en avantage numérique.

À peine 54 secondes s’étaient écoulées en troisième quand Mathieu Brisebois a logé la rondelle derrière Russo pour inscrire son 6e but de la saison. Toutefois, les Beaucerons ont vite répliqué par l’entremise de Mathieu Nadeau (2e étoile) qui a ramené l’écart à trois buts.

«Notre avantage numérique a bien fonctionné en deuxième et lorsque nous avons fait 5-3, les gars étaient conscients qu’on avait une chance de revenir, surtout avec les chances de marquer qu’on avait. Malheureusement, nos adversaires ont été opportunistes au bon moment et ce but nous a fait mal.»

Mentionnons que les gardiens ont été mis à l’épreuve à maintes reprises au cours de cette rencontre. Les Marquis ont décoché 46 tirs en direction de Russo, tandis que le Cool a lancé à 40 reprises contre les cerbères jonquiérois, 19 contre Desjardins et 21 contre Girard.

+

EN BREF

- Avec la mêlée qui a couronné le match du 17 novembre entre le Cool FM et les Marquis à Jonquière, les joueurs Mario Boilard Jr, Tommy Veilleux et l’entraîneur-chef du Cool, Éric Bertrand, avaient encore trois matchs à purger à leurs suspensions respectives, avant celui de vendredi. Quant à l’entraîneur, il pourra être de retour derrière le banc après le match de vendredi. En attendant, c’est son adjoint Martin Larivière qui a dirigé les Beaucerons...

- Chez les Marquis, le seul puni, Jonathan Diaby, avait encore quatre matchs à purger avant celui de vendredi...

- Deux batailles ont pimenté la première période. Danick Malouin s’est imposé sur Mykel-Joey Lévesque, suivi peu après d’une escarmouche entre Gabryel Paquin-Boudreau et Yannick Tifu...

- Le nouveau venu David Ling arbore le #34. En début de rencontre, il a été jumelé avec Alex Quesnel et Yannick Riendeau...

- Avec les effectifs réduits à la défensive, les Marquis ont fait appel à Keven Robert, un défenseur de 28 ans qui joue pour la formation du Cap-de-la-Madeleine dans la LHSAAAQ cette année. Celui qui a évolué avec les Éperviers de Sorel les deux saisons précédentes a choisi de porter le #67. «C’est sûr que c’était un match ouvert et ce n’était pas évident pour un premier match, mais j’ai vu de belles choses», a indiqué Gratton à chaud après la rencontre...

- À l’attaque, James Desmarais et Jean-Simon Allard seront en uniforme samedi tandis que Yann Joseph sera absent. À la défensive, Keven Robert sera absent et ce sera Charles Bergeron qui sera d’office...

- Les partisans des Marquis ont rendez-vous au Palais des sports samedi soir, à 19h30, alors que les Marquis ‘‘visiteront’’ l’ancienne formation des BlackJacks qui ne devrait plus être itinérante encore bien longtemps...