Le copropriétaire des Marquis, Marc Boivin

Match des Marquis annulé: mésentente autour du transport

Un quiproquo dans le transport a forcé l'annulation du match hors concours qui devait opposer les Marquis de Jonquière aux Draveurs de Trois-Rivières vendredi soir, au Palais des sports.
Avec pour résultat que les joueurs de Trois-Rivières ont attendu en vain l'autobus tandis que ceux des Marquis se sont présentés à Jonquière comme prévu. Qu'à cela ne tienne, les Marquis en ont profité pour tenir une séance d'entraînement puisque l'hébergement, le transport et les heures de glaces étaient déjà réservés.
Évidemment, cette situation a provoqué la grogne chez certains partisans. Le copropriétaire des Marquis, Marc Boivin, a mis cartes sur table, comme ce fut aussi le cas sur la page Facebook de l'équipe.
« Lorsqu'on a préparé le calendrier présaison, Trois-Rivières ne voulait pas venir jouer à Jonquière parce qu'ils disaient qu'ils avaient déjà des frais importants pour démarrer l'équipe, etc. Mais comme personne ne voulait déplacer leurs dates, nous avons accepté de fournir le transport. J'ai appelé notre partenaire pour qu'il descende l'équipe de Trois-Rivières. Je l'ai rappelé cette semaine pour lui rappeler qu'il devait être à Trois-Rivières. Quant à l'heure, je lui avais dit que je lui dirais après avoir parlé avec Trois-Rivières. Lorsque je lui ai texté qu'il devait être à Trois-Rivières à 14 h 30, il pensait que je lui parlais de samedi où le match à Trois-Rivières avait été initialement programmé pour 16 h (avant d'être décalé plus tard à 19 h 30).
« À 16 h (vendredi), Dannick Lessard (des Draveurs) m'a appelé pour me dire qu'il n'y avait toujours pas d'autobus pour transporter les joueurs. J'ai rappelé notre partenaire qui avait un autobus disponible, mais pas de chauffeur pour le conduire cependant », a expliqué Marc Boivin lors d'un entretien téléphonique.
Évidemment, l'organisation s'est excusée pour cet imbroglio et a annoncé que les billets achetés pour la partie de vendredi seront honorés lors du match du samedi 30 septembre, alors que les Marquis accueilleront les Éperviers de Sorel-Tracy. Pour les détenteurs de billets qui le désirent, ils pourront être remboursés.
Martel appelle au calme
Nouveau commissaire de la Ligue de hockey nord-américaine, Richard Martel ne croit pas que cet imbroglio viendra entacher la crédibilité du circuit avant même que la saison commence.
« Trois-Rivières est une franchise avec de nouveaux propriétaires. Les Marquis ont voulu faire leur part pour donner un coup de main, mais il y a eu un malentendu sur l'horaire de transport. C'est très malheureux pour les partisans de Jonquière et l'organisation des Marquis qui sont obligés de payer des frais pour leurs joueurs, l'hébergement, etc., ainsi que pour le transporteur qui est un bon partenaire de l'équipe, mais ce sont des choses qui peuvent arriver. C'est un match hors concours et non un match de saison régulière, alors il ne faut pas dramatiser (la situation) non plus », a-t-il commenté lorsque joint vendredi.
Pour l'instant, il n'est pas question d'amendes ou de pénalités dans ce dossier.
« Ce sera à vérifier. Nous allons regarder ce qui s'est passé comme il faut avec les deux parties. Mais pour l'instant, c'est une situation spéciale qui sera possiblement traitée d'une façon spéciale », affirme-t-il, ajoutant que le dossier sera étudié à l'interne et qu'un communiqué sera publié pour faire le point.
« Il y aurait pu y avoir un problème d'aqueduc, une glace qui fond, une panne électrique, etc. Ce sont des choses qui peuvent arriver dans toutes les ligues et il y a des matchs en saison régulière de toutes les ligues qui ont été annulés pour X raisons », plaide Richard Martel.
Dans un autre ordre d'idées, le commissaire a souligné que plusieurs nouveautés seront annoncées lors de la conférence de presse de la LNAH le 2 octobre. « Nous allons aussi faire connaître les nouveaux joueurs. Et du côté des commanditaires, ça va très bien aussi ! »