Les Marquis de Jonquière ont trimé dur, vendredi soir, au Palais des sports, mais leurs efforts ont été récompensés par une victoire de 5-4 contre les 3L de Rivière-du-Loup. Les protégés de Bob Desjardins tenteront de réitérer leur exploit samedi soir, à Rivière-du-Loup.
Les Marquis de Jonquière ont trimé dur, vendredi soir, au Palais des sports, mais leurs efforts ont été récompensés par une victoire de 5-4 contre les 3L de Rivière-du-Loup. Les protégés de Bob Desjardins tenteront de réitérer leur exploit samedi soir, à Rivière-du-Loup.

Marquis: une 5e victoire de suite à l’arraché

Faisant fi d’effectifs restreints à la défensive, les Marquis de Jonquière ont puisé au fond de leurs ressources pour arracher une victoire de 5-4 aux 3L de Rivière-du-Loup et ainsi savourer une 5e victoire consécutive à la maison, devant les 1365 spectateurs du Palais des sports. Les hostilités reprendront de plus belle samedi soir, alors que ce sera au tour des Marquis de rendre visite aux Louperivois au Centre Premier Tech.

Toutefois, après la rencontre de vendredi, l’entraîneur-chef des Marquis affichait un large sourire de satisfaction, non seulement pour cette autre victoire à la maison, mais aussi pour la performance de ses troupes. Ce dernier a bien sûr salué le travail de sa brigade défensive limitée à cinq en raison du départ de Mathieu Brodeur. De plus, Spiro Goulakos et Christopher Guay n’étaient pas disponibles, mais heureusement, Ryan Sullivan a pu s’amener pour prêter main-forte.

La défensive a su relever le défi et il faut souligner la performance de Mathieu Brisebois qui a récolté un but et deux passes tout en étant utilisé plus d’une trentaine de minutes. «On a joué à cinq. Ryan Sullivan a joué dans son style et ç’a donné un peu plus de temps de glace à Brisebois qui a répondu. Je lui avais dit d’être prêt et il a dépassé les 30 minutes», a-t-il confirmé.

Concernant l’attaque, Bob Desjardins se serait attendu à mieux, notamment en première période où les 3L se sont imposés. «Je pense qu’on aurait pu être un peu meilleur dans notre zone. Rivière-du-Loup est une équipe extrêmement rapide et ils vont nous battre sur la contre-attaque et il fallait minimiser les revirements en zone neutre, ce qu’on ne faisait pas bien en début de match. On a mieux joué en deuxième et on a pris le momentum», a-t-il commenté.

Le pilote des Jonquiérois a aussi souligné le travail des unités spéciales, notamment en avantage numérique. «Brisebois et Ouellet ont tout simplement été incroyables sur le jeu de puissance avec Danick Paquette, Quesnel et Riendeau qui font circuler la rondelle. Je suis très satisfait. Et je pense que le jeu du match a été la séquence de Verreault-Paul, Ouellet et Picard quand on tirait de l’arrière (4-3) avec 7mn41 à faire et Picard est allé chercher le but égalisateur. Puis, en fin de match, ç’a été Yannick Riendeau, un gars des unités spéciales et des gros buts», ajoute-t-il.

Rivalité

La période d’échauffement avait donné le ton à la rencontre, alors que des escarmouches ont éclaté à deux reprises. Puis, les visiteurs ont montré qu’ils ne sont pas venus en touristes. Raphaël Corriveau à fait mouche à mi-chemin de la première. Malgré une domination de 15-6 dans les tirs, les Marquis ont réussi à niveler la marque avant de retraiter au vestiaire. Après avoir purgé un quatre minutes de punition, Jérémie Malouin a récupéré la rondelle à sa sortie du cachot pour décocher un tir au filet habilement dévié du revers par Danick Paquette.

En deuxième, les visiteurs ont repris les devants à la faveur d’un double avantage numérique, David Poulin déjouant Cédric Desjardins avec 1mn22 d’écoulée. L’indiscipline des visiteurs a toutefois fini par payer pour les Marquis et 11 minutes plus, Brisebois brise son bâton sur un tir dans l’enclave et la rondelle file vers Christian Ouellet qui ne laisse aucune chance à Loïc Lacasse. Louick Marcotte a redonné l’avance aux Louperivois, mais profitant d’un avantage numérique, Mathieu Brisebois a fini par créer l’égalité avec 33 secondes à faire en deuxième.

En troisième, les visiteurs ont de nouveau pris les devants grâce au but de Maxime Villemaire alors que les Marquis venaient tout juste d’écouler une pénalité. Avec 7mn11 à faire, Alexandre Picard a créé l’égalité tandis que Yannick Riendeau a profité d’une belle passe par derrière de Christian Ouellet pour marquer le but victorieux sur un jeu de puissance.

Les 3L devancent les Marquis au classement par six points et il est évident que les Jonquiérois vont tout faire en leur pouvoir pour réduire cet écart samedi soir.

EN BREF

À mi-chemin de la rencontre, Janick Asselin et Francis Verreault-Paul ont eu maille à partir et ont continué d’échanger des propos aigre-doux même au banc de punition. Après avoir chacun purgé un dix minutes d’inconduite, les deux ont jeté les gants lors de la mise au jeu en début de troisième pour un furieux combat. Verreault-Paul était déchaîné et Asselin doit avoir quelques bonnes prunes à la tête. Mais les deux ont réglé leurs comptes puisqu’une fois leur pénalité terminée, ils se sont quittés en bons termes...

Interrogé à savoir quelle mouche avait piqué Verreault-Paul, Bob Desjardins a indiqué «qu’il faut parfois faire sortir le méchant», mais «faut pas que ça arrive trop souvent parce que ça ne nous tente pas de perdre un gars de cette qualité en raison d’une blessure à une main.»...

Outre Jean-Simon Allard (blessé), le robuste attaquant de Normandin, Philippe Paradis était absent. «Quand on a signé Philippe, il avait des vacances prévues que nous lui avions accordées en fin de semaine. (À l’origine), on ne devait jouer qu’un match, mais on avait un match à reprendre», explique Bob Desjardins...

Cela a permis aux régionaux Jérémy Vigneault-Bélanger et Louis-Philippe Simard de se faire valoir. Samedi, l’alignement sera semblable, sauf que Vigneault-Bélanger s’est blessé en fin de deuxième et n’a pas fini le match. Un autre attaquant pourrait prendre le relais...

Idem pour le gardien Cédric Desjardins qui a semblé être incommodé à une jambe en fin de match, après un brouhaha devant son filet. Mais Karel St-Laurent, qui a disputé un fort match à Laval, mériterait un départ à Rivière-du-Loup, a énoncé le pilote des locaux...

Quant aux défenseurs, ils seront encore cinq seulement. «Ils sont supposé être en forme et c’est ce qu’on va voir!», de conclure Bob Desjardins...