Les Marquis ont perdu les deux premiers affrontements face à l’Assurancia de Thetford par des pointages identiques de 4-2, même si les deux fois, ils ont eu le dessus dans les lancers.
Les Marquis ont perdu les deux premiers affrontements face à l’Assurancia de Thetford par des pointages identiques de 4-2, même si les deux fois, ils ont eu le dessus dans les lancers.

Marquis de Jonquière: vider le réservoir

Les joueurs des Marquis n’auront qu’une seule partie pour tenter de se sortir d’une mauvaise séquence de quatre revers consécutifs, devant leurs partisans, lors du match retour face à l’Assurancia de Thetford, vendredi soir, au Palais des Sports.

«Il faut vider le réservoir et tout laisser sur la glace, sans penser au lendemain. On n’a pas l’excuse de dire qu’on a joué la veille et qu’on est fatigués. On va vider la tank et je vais y aller avec les meilleurs et ceux qui en ont le plus dans les jambes. S’il y en a qui veulent danser, c’est à eux d’arriver prêts et d’avoir les souliers bien cirés», d’imager l’entraîneur-chef Bob Desjardins.

La semaine dernière, à l’aréna Mario-Gosselin de Thetford, les locaux ont marqué le but de la victoire avec un peu plus d’une minute à jouer pour infliger aux Jonquiérois une 9e défaite en 12 rencontres. Les trois victoires des Marquis ont été acquises face à la pire équipe de la Ligue nord-américaine de hockey, le Cool FM de Saint-Georges. Malgré la série noire des siens, Bob Desjardins demeure convaincu que sa troupe se trouve sur la bonne voie, notant une grosse amélioration dans le jeu défensif en fin de semaine dernière. «C’est sûr qu’on bâtit là-dessus. Je dis tout le temps que l’objectif est trois buts et moins et 35 lancers et moins. C’est ainsi qu’on va se donner une chance de gagner et c’est exactement ce qu’on a fait lors des deux derniers matchs», estime-t-il.

«J’ai fait beaucoup de téléphones cette semaine avec les vétérans et on a parlé. Ils sont là et savent qu’individuellement, tout le monde doit en donner un peu plus. Quand tes vétérans sont conscients qu’ils ne sont peut-être pas encore sur la coche comme ils devraient, individuellement et collectivement, c’est le fun de voir ça. Tu vois que les gars prennent ça à coeur et veulent s’en sortir», souligne Bob Desjardins, qui ne ressent surtout pas de panique parmi les troupes.

«C’est sûr qu’on veut toujours aller chercher la victoire. Chaque fois que je fais quelque chose avec un enjeu, que ce soit pour l’équipe ou personnel, je veux tout le temps gagner. On n’est pas content de perdre, mais je peux dire que j’ai vu beaucoup de belles choses en fin de semaine dernière. On a resserré notre jeu défensif et minimisé les chances de marquer de l’adversaire. À force de regarder des vidéos de match, on commençait à avoir mal un peu. On ne jouait pas de la manière qu’on devait faire défensivement. On ne donnait pas tant de lancers, mais de grosses chances de marquer. Un moment donné, peu importe qui est devant le but, c’est une ligue où il y a de bons marqueurs et ils en profitaient. On disait tout le temps que la moyenne d’arrêt de Cédrick (Desjardins) n’était pas tellement haute. Oui, on ne donnait pas beaucoup de lancers, mais on donnait beaucoup de buts parce qu’on offrait beaucoup de chances de compter», souligne Bob Desjardins.

«On dirait qu’on s’est concentrés sur notre défensive et l’offensive est tombée un peu à plat. Je pense que pour la première fois de la saison, on va avoir exactement le même alignement pour un deuxième match de suite. On va voir ce que ça peut donner», d’indiquer l’entraîneur qui enverra toutefois Cédrick Desjardins entre les deux poteaux, contrairement à Karel St-Laurent samedi dernier, se montrant très satisfait du travail des deux gardiens.

+

LES MARQUIS EN BREF

• Les amateurs sont invités à amener un ou des toutous pour la rencontre de vendredi soir, qui seront tirés sur la patinoire lors du premier but des Marquis. Les peluches amassées seront ensuite remises à la Saint-Vincent de Paul.

• Les meneurs au classement général de la LNAH, les Pétroliers de Laval, ont balayé les honneurs mensuels. Maxime Mecenauer a reçu le titre en offensive, lui qui a marqué six buts et ajouté 13 passes en dix matchs. En défensive, le gardien Francis Leclerc, qui avait été fumant face aux Marquis, est le récipiendaire. En huit parties, il a conservé une fiche de 7-1 avec un pourcentage d’arrêt de .901, permettant 29 buts sur 283 tirs. L’attaquant François Bouchard a été honoré comme recrue du mois grâce à 15 points, dont 11 passes, en dix rencontres pour se pointer au troisième rang des marqueurs du circuit Lefort.