Louis-Philippe Simard (34) a choisi de revenir au Québec après un an et demi en France pour des raisons personnelles, dont la famille et le souhait de devenir pompier.
Louis-Philippe Simard (34) a choisi de revenir au Québec après un an et demi en France pour des raisons personnelles, dont la famille et le souhait de devenir pompier.

Louis-Philippe Simard rentre à la maison pour devenir pompier

Après une saison et demie en France, le hockeyeur originaire de Mashteuiatsh Louis-Philippe Simard est de retour dans la région pour jouer avec les Marquis de Jonquière, mais surtout afin de poursuivre son rêve de devenir pompier.

Avec déjà trois matchs derrière la cravate avec les Marquis, le Jeannois a récolté une passe et son arrivée coïncide avec le retour des succès pour la troupe de Bob Desjardins.

C’est en 2018 que Louis-Philippe Simard décide de quitter le Québec pour poursuivre sa carrière au hockey professionnel en Europe. Celui qui a évolué deux saisons avec les Saguenéens de Chicoutimi connaît beaucoup de succès avec les Dogs de Cholet en deuxième division française.

À sa première saison, il évolue au centre du troisième trio et amasse 16 points, dont neuf buts, en 26 rencontres. Son équipe est éliminée en première ronde éliminatoire. Simard dispute les cinq rencontres et récolte trois points. Après une réflexion, il décide de poursuivre l’expérience pour une deuxième saison. Il connaît un début de campagne extraordinaire avec 17 points en seulement 15 parties, mais le jeune homme de 22 ans s’ennuie loin des siens.

« Honnêtement, ç’a été une belle expérience et je suis content de l’avoir fait. Au point de vue du hockey, tout allait bien. J’avais beaucoup de temps de glace et la confiance des entraîneurs. Ce n’était pas une décision du côté du sport. C’était une décision personnelle. Je m’ennuyais de ma famille et je n’étais plus heureux là-bas. Quant à ça, je préférais revenir ici, d’autant plus que la porte des Marquis était ouverte. Je suis très heureux d’être revenu. Je n’ai aucun regret », confie le numéro 34 des Marquis.

Louis-Philippe Simard a choisi de revenir au Québec après un an et demi en France pour des raisons personnelles, dont la famille et le souhait de devenir pompier.

En plus de se rapprocher de sa famille, Louis-Philippe aimerait bien devenir pompier. « Pour l’instant, ce n’est pas possible, mais je vais faire les tests physiques pour l’an prochain. En même temps, j’ai peut-être l’occasion d’être pompier volontaire chez moi à Mashteuiatsh. Ce n’est pas encore fait, mais si j’ai la chance de le faire, ce serait très intéressant. C’est ce que je veux faire de ma vie plus tard. »

Au moment de quitter la France, c’est lui-même qui a demandé à son agent de contacter les Marquis afin de voir si Bob Desjardins avait besoin de ses services.

« Ça faisait peut-être un mois qu’on avait des pourparlers. Bob m’a donné la chance de me faire valoir un match et ça s’est bien passé. Maintenant, j’y vais un match à la fois », raconte Louis-Philippe Simard.

Il a vite compris que le style de jeu était très différent, mais est confiant pour la suite des choses. « C’est un jeu beaucoup plus physique, mais c’est juste un petit moment d’adaptation et ça va bien aller. »

Il se voit comme un joueur polyvalent qui peut aider l’équipe dans plusieurs situations. « Je peux apporter beaucoup de vitesse à l’équipe. Je suis polyvalent et c’est à moi de prendre les minutes qu’on me donne pour bien me faire valoir et aider l’équipe du mieux que je peux. »

Bien qu’il ne connaît pas son avenir, il aimerait bien poursuivre sa carrière de hockeyeur si l’école lui permet de le faire. « Pour moi, c’est une option. Je vais voir avec l’école et si les Marquis ont toujours de l’intérêt. Je vais y aller une étape à la fois. La première, c’est de bien terminer la saison avec les Marquis et d’aller le plus loin possible. »