L’occasion de tourner la page

Les Marquis de Jonquière auront en quelque sorte l’occasion de tourner la page sur les incidents de samedi dernier et revenir au hockey avec deux matchs qui détermineront le rang final de l’équipe au classement général de la LNAH.

L’entraîneur-chef Benoit Gratton a passé une semaine mouvementée, accordant de nombreuses entrevues à différents médias, recevant même des appels d’Europe pour commenter les propos racistes dont a été victime son défenseur Jonathan Diaby et des membres de sa famille.

« Si on avait été dans le junior majeur ou le professionnel avec des entraînements quotidiens, c’est certain que ça aurait été une semaine de fou avec des journalistes tous les jours à l’aréna. Dans le fond, c’est quasiment une chance que les gars soient séparés. On ne s’en est pas vraiment parlé et ça n’a pas été un sujet entre nous. C’est sûr qu’avant le match de vendredi à Sorel, on devra s’assurer que ce soit ‘business’ le plus rapidement possible et essayer de mettre ça de côté. On sait que ce ne sera pas évident, mais on se doit de le faire avec l’importance des matchs de la fin de semaine », indique Benoit Gratton, qui a pris le temps de discuter avec son défenseur. Malgré tout ce qui a circulé lors des derniers jours, Diaby sera bel et bien à son poste pour les rencontres de la fin de semaine.

« Ça n’a jamais été une option pour lui. Oui, il est parti pendant le match, mais après ça, dans sa tête, il faisait toujours partie des Marquis », assure Gratton, estimant que son défenseur a géré la situation et la controverse en professionnel. Ce dernier croit que ses troupiers ont également eu le temps de digérer le tout, convenant que la situation pourrait tout de même être positive sur le plan de l’esprit d’équipe.

« J’ai senti que les gars étaient tous derrière Diaby, note Benoit Gratton. Depuis quatre ou cinq matchs, quelque chose s’est passé. Je ne sais pas si c’est parce que les séries approchent, mais les gars commencent à y mettre pas mal plus de sérieux. C’est un peu comme ça dans notre ligue. Maintenant que ça commence à compter, les vrais vont commencer à sortir comme on le voit présentement. »

« C’est tout le temps dans l’adversité qu’on voit les vrais et ceux qui sont capables de se relever. Cette année, on en a vécu pas mal avec la série de défaites à la maison et des alignements réduits, de poursuivre l’entraîneur-chef. C’est certain qu’on est une meilleure équipe aujourd’hui. »

Prélude aux séries

Avec des affrontements face aux Éperviers à Sorel puis le lendemain face aux 3 L de Rivière-du-Loup au Palais des sports, les Marquis auront un prélude aux séries éliminatoires qui débuteront en fin de semaine prochaine. Installés en troisième place, les Jonquiérois ont leur sort entre les mains. Avec deux victoires, ils s’assureraient de la deuxième place au classement. « Ça ne peut pas nuire de jouer des matchs cruciaux. Des fois, quand tu arrives et que les deux derniers matchs ne veulent absolument rien dire, tu peux avoir tendance à lever le pied, mais des fois, ça va te jouer un tour dans les séries la semaine d’après », de raconter Benoit Gratton, confirmant le retour au jeu du défenseur Danick Malouin, tandis que Jean-Michel Bolduc sera en uniforme samedi. Steven Oligny purgera pour sa part son deuxième et dernier match de suspension pour un coup de poing accidentel sur un officiel vendredi dernier.