La grogne concernant le saut en politique du commissaire de la LNAH semble s’être atténuée, de sorte que Richard Martel pourra poursuivre son mandat.

LNAH: les questions budgétaires préoccupent

Plus que la candidature de Richard Martel pour les conservateurs dans Chicoutimi-Le Fjord, ce sont les préoccupations budgétaires et la baisse des assistances qui ont retenu l’attention des propriétaires des équipes de la Ligue nord-américaine de hockey, lundi soir.

La grogne concernant le saut en politique du commissaire de la LNAH semble s’être atténuée, de sorte que Richard Martel pourra poursuivre son mandat. « Richard va rester. Il a des mandats d’entamés dans les projets d’expansion et dans d’autres dossiers. On va voir ce qui va arriver par la suite. D’ici là, il va nommer des gens pour assumer l’intérim. Et avant que les élections partielles soient déclenchées, nous allons rencontrer les investisseurs potentiels pour l’expansion », a résumé Marc Boivin, copropriétaire des Marquis de Jonquière. Deux villes sont fortement intéressées.

« Il a été aussi été question de budget et de la masse salariale pour la prochaine saison. Il y a des équipes qui ont de la misère. Il faut se rendre à l’évidence, les assistances ont baissé un peu partout. »

Marc Boivin estime que le calendrier actuel contribue au désintérêt des amateurs, car il fait en sorte que des équipes se sont affrontées plusieurs fois de façon consécutive. Difficile aussi de maintenir l’intérêt quand les équipes font relâche une fin de semaine complète ou ne disputent qu’une seule rencontre hebdomadaire.

C’est pourquoi Marc Boivin préconisera le retour de la diffusion sur le Web. « Nos matchs qu’on diffusait en circuit fermé sur le Web étaient très appréciés. À partir de la semaine prochaine, on va relancer ça. On va aussi faire des tests de reprises vidéos sur les buts. Ce sera déjà installé à Jonquière en fin de semaine et, si tout fonctionne bien, on va essayer d’être prêts pour les séries. »

Enfin, les Marquis n’ont pas eu à payer l’amende pour s’être présentés avec seulement 16 joueurs, samedi, à Rivière-du-Loup, au lieu du minimum requis de 18, incluant les gardiens. « Rivière-du-Loup a été bon prince, car ils savaient qu’on a tout fait pour amener l’alignement minimum. Actuellement, on a 9 blessés. En dix ans, ce n’était jamais arrivé que nous n’ayons pas un alignement complet. »

Étoile pour Boudreau

Le retour de Matthew Boudreau avec les Marquis de Jonquière a été remarqué. La recrue a mérité la 2e étoile de la semaine après avoir réussi son premier tour du chapeau dans le circuit Martel, samedi soir, lors d’une victoire des Jonquiérois face aux 3L de Rivière-du-Loup. En plus de conserver un différentiel de +3, il a mis les gardiens adverses à l’épreuve à cinq reprises.