Si le déconfinement le permet, les matchs de la Ligue nord-américaine de hockey avec spectateurs pourraient reprendre en octobre, sinon en novembre.
Si le déconfinement le permet, les matchs de la Ligue nord-américaine de hockey avec spectateurs pourraient reprendre en octobre, sinon en novembre.

LNAH et Marquis redémarrent la machine avec optimisme

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) planche sur deux scénarios pour amorcer sa 25e saison avec spectateurs dans les amphithéâtres. Le plus optimiste propose un retour en octobre si la présence de spectateurs est permise. Sinon, ce sera décalé en novembre. Mais il n’est pas envisagé de tenir des matchs devant des estrades désertes.

« Ça prend du monde, confirme le DG et entraîneur-chef des Marquis de Jonquière, Bob Desjardins. Le junior majeur planifie son retour au jeu en octobre avec spectateurs, alors je ne verrais pas pourquoi on n’en ferait pas autant nous aussi. Et s’il n’est pas possible d’avoir du monde (en raison de la COVID-19), on attendra en novembre. C’est pourquoi il y a deux scénarios. »

À l’instar de la LHJMQ, la LNAH a aussi entrepris des démarches auprès des gouvernements pour obtenir une aide financière afin d’atténuer les pertes subies par l’annulation complète des séries. « On est une ligue professionnelle qui génère beaucoup de retombées économiques dans nos régions », fait valoir Bob Desjardins en rappelant que les Marquis emploient du personnel local et alignent des joueurs locaux qui sont établis dans la région, qui paient des taxes et qui font aussi rouler l’économie de la région.

Parlant économie et retombées, l’organisation des Marquis devrait rencontrer la Ville prochainement. Et même si ça peut sembler tôt, le club se mettra à l’ouvrage pour trouver des commanditaires pour la prochaine saison.

Repêchage et joueurs locaux

La LNAH a décidé de décaler le repêchage au 8 août afin que les équipes puissent avoir une meilleure idée des joueurs qui seront disponibles. « Habituellement, on fait le repêchage à la fin juin. On a décidé de le reporter de quelques semaines parce qu’il y a pas mal d’incertitude quant au début de saison dans les autres ligues. Pour notre part, on a bien des dossiers d’avancés et on a commencé à parler avec des joueurs, mais tout le monde est dans l’incertitude, autant en Europe qu’ici. Alors on fait comme si de rien n’était et on essaie de planifier le mieux possible », assure le DG.

« Actuellement, on a le 2e choix au total. On essaie d’avoir le meilleur joueur disponible. D’ici un mois, ça risque de changer dans certaines situations. On reste donc à l’affût et on va combler nos besoins. »

D’autre part, Bob Desjardins souhaite de plus en plus miser sur les talents locaux. S’ils sont de calibre, précise-t-il, le DG aimerait les convaincre de venir poursuivre leur carrière de hockeyeur avec les Marquis plutôt qu’ailleurs. « On a commencé l’an passé et on va poursuivre dans cette voie. Je veux que les gars talentueux dans notre région jouent avec nous s’ils sont capables de faire l’équipe. »

Quant aux joueurs de la saison dernière, aucun n’a laissé entendre qu’il ne serait pas de retour. « Tout le monde a été un peu déçu de la façon dont la saison s’est terminée. Ils sont restés sur leur appétit », souligne le pilote des Marquis.