Les Marquis de Jonquière ont tiré de l’arrière une bonne partie de la soirée et chaque fois qu’ils sont revenus, les pénalités sont venues briser le rythme des Jonquiérois.

L’indiscipline coûte cher aux Marquis de Jonquière

L’indiscipline des Marquis a coûté cher à la formation de Jonquière, alors qu’elle s’est inclinée par la marque de 7 à 5 face aux Pétroliers du Nord, au Palais des sports de Jonquière, vendredi soir. Cette défaite porte le dossier des Marquis à trois défaites contre aucune victoire cette saison.

Les Pétroliers ont profité de deux de leurs six avantages numériques et ce sont surtout ces moment de ces pénalités qui ont fait mal aux locaux. L’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, a été honnête dans son point presse en qualifiant la sortie des siens de « normale ».

« Je leur ai rappelé après le match que l’éthique de travail, l’attitude et le non verbal doivent être meilleurs que ça. Une petite brassée de linge des fois ça fait du bien. On veut, mais on ne travaille pas bien », a-t-il commenté, d’entrée de jeu.

Les Marquis ont rapidement tiré de l’arrière. Les visiteurs ont inscrit le premier but de la rencontre après seulement trois minutes. Les Pétroliers ont doublé la mise lors d’un avantage numérique, avant de voir les Marquis s’inscrire au tableau de pointage. Le nouveau venu Alexandre Picard a marqué un but in extremis avec une seconde à jouer à la première période.

Dès le début du deuxième vingt, Jérémy Vigneault-Bélanger, inséré dans la formation en raison des blessures, a ramené les deux équipes à la case départ. C’était avant de voir les Pétroliers ouvrir les valves. Les visiteurs ont marqué pas moins de trois fois en moins de deux minutes.

Les Marquis n’avaient pas dit leur dernier mot. À leur tour, ils ont marqué deux buts rapides en avantages numériques pour réduire l’écart à un but. Une pénalité coûteuse est venue casser le rythme des verts. Francis Brunelle a écopé de sept minutes de pénalités tout juste après le quatrième but des Marquis. Durant ces sept minutes, les Pétroliers ont marqué leur sixième but du match, celui qui s’est avéré être le but décisif.

Jonathan Diaby a une fois plus rapproché les Marquis à un seul but avec un peu plus de deux minutes au cadran, mais ce fut trop peu trop tard pour les hommes de Bob Desjardins.

La frustration s’est emparée des Marquis en fin de match alors que trois batailles ont éclaté dans les dernières secondes, après que les Pétroliers eurent marqué le but d’assurance dans un filet désert.

Pas les débuts espérés

Les Marquis connaissent un début de saison difficile. Bob Desjardins a mentionné que les absences se font sentir, mais qu’il ne s’agit pas d’une excuse. « On leur donne des buts. On prend des décisions qui ne sont pas à la hauteur du talent de notre équipe. Il faut savoir bien doser notre énergie et nos présences. Mentalement, on n’est pas prêt. Nonobstant de l’absence de plusieurs, j’ai hâte de jouer avec ma formation complète. »

Bob Desjardins pourra compter sur du renfort au cours des prochains jours alors que Christian Ouellet et Alexandre Quesnel pourraient réintégrer la formation. De son côté, Danick Paquette purgera son dernier match de suspension alors que le Cool FM de Saint-Georges sera de passage au Palais des Sports vendredi prochain.