Les Marquis y vont pour six de suite

Tout est au beau fixe chez les Marquis de Jonquière présentement. Cinq victoires de suite et des joueurs au même diapason font en sorte que les points négatifs sont plutôt difficiles à déceler dans l’entourage de l’équipe. La visite des BlackJacks de Berlin, équipe d’expansion dans la Ligue nord-américaine, viendra-t-elle troubler la paix ?

La réponse, on la connaîtra en fin de soirée, vendredi, au Palais des sports. Mais avant que les deux équipes mettent cartes sur table, les Marquis profitent de leur poussée victorieuse pour s’approcher à deux points du sommet du classement général.

« Je sens que la chimie s’installe de plus en plus entre les joueurs et ça parait dans les combinaisons offensives et défensives, a souligné l’entraîneur-chef Benoît Gratton. Je m’attendais à ce que ça prenne un certain temps et ce n’est pas encore totalement comme je le voudrais, mais on est bien parti. »

Pour ce qui est de la visite des BlackJacks de Berlin, Gratton évite de tomber dans le piège de la complaisance, même si la nouvelle équipe a une seule victoire cette saison. Ce gain est d’ailleurs survenu la semaine dernière, contre l’Assurancia de Thetford.

Les Marquis ont gagné le seul match entre les deux équipes, le 20 octobre, dans la petite ville du New Hampshire.

« Malgré le score (6-2), ils n’ont pas joué un mauvais match contre nous, a rappelé Benoît Gratton, qui va confier la défense du filet à Cédrick Desjardins. On a été très opportunistes en marquant pratiquement sur chacun de nos premiers lancers. Ça aurait pu être un match différent. C’est une équipe qui n’abandonne pas et je pense qu’ils vont être tenaces tout au long de la saison. Ils ont quelques joueurs de talent et c’est une équipe qu’on va devoir respecter. Si tu n’es pas prêt à jouer contre les BlackJacks, ça peut être un match plus difficile qu’on le pense. »

Après le match de vendredi contre Berlin, les Marquis renouent avec le Cool FM de Saint-Georges, samedi soir, en Beauce. La semaine passée, Jonquière avait gagné 5-3 à la maison.

« À six équipes, ça va arriver un peu plus souvent qu’on affronte régulièrement une équipe, a convenu Benoît Gratton. On se connaît assez bien et c’est certain que s’il y a un coup que tu as moins aimé, c’est plus frais dans la mémoire des joueurs. De plus, en tant qu’entraîneur, ça facilite un peu la préparation. »

+

EN BREF

• Les nouvelles sont bonnes concernant les joueurs blessés durant la dernière fin de semaine. Gabryel Paquin-Boudreau est le seul qui nécessite une période de guérison un peu plus longue, lui qui devrait rater deux autres semaines d’activités. Le capitaine Alexandre Quesnel a subi une contusion, mais il est apte à jouer. Finalement, Gabriel Lévesque a probablement rendu visite à son dentiste pour réparer quelques dents cassées, mais il va être en mesure d’enfiler son uniforme de hockeyeur. Spiro Goulakos sera toutefois absent pour les deux matchs de la fin de semaine puisqu’il n’est pas disponible...

• La Ligue nord-américaine a dévoilé les récipiendaires des joueurs du mois d’octobre. Les Éperviers de Sorel-Tracy, détenteurs du premier rang au classement général, sont les grandes vedettes avec les titres de joueur offensif et défensif du premier mois d’action. L’attaquant David Rose est l’attaquant le plus méritant grâce à une production de 12 points en sept matchs. Le défenseur Mathieu Dumas récolte le titre défensif, tandis que les recrues Michael Rhéaume (offensif) Philippe Cadorette (défensif) ont vu leur travail être reconnu...