Adam Russo

Les Marquis viennent à bout de Russo

Hugo Carpentier a pris les choses en main et les Marquis de Jonquière ont trouvé la réponse à l'énigme Adam Russo qui durait depuis près de 80 minutes dans la série de premier tour de la Ligue nord-américaine de Hockey, dimanche au Colisée de Laval. Avec trois buts et une mention d'aide, le capitaine a permis aux siens de soutirer un gain de 5 à 3 aux Prédateurs de Laval et d'égaliser les chances dans la série quatre de sept.
Même s'ils étaient en contrôle du jeu à forces égales, les Marquis ont dû se relever d'un déficit de deux buts en fin de première période après que David Massé et Pierre-Luc O'Brien soient parvenus à battre Cédrick Desjardins.
Après avoir arrêté près de 60 lancers, Adam Russo a finalement montré un signe de faiblesse en fin d'engagement. Et qui de mieux que le capitaine Hugo Carpentier pour relancer les hommes de Richard Martel. « On était confiants sur le banc. C'était deux à zéro, mais on patinait bien et on jouait avec confiance. Quand on a marqué le premier but, c'est là que les choses ont explosé », a résumé le pilote des Jonquiérois à propos de l'importance du premier filet de Carpentier.
Dominants à cinq contre cinq, les Marquis ont créé l'égalité au deuxième vingt grâce au défenseur Samuel Groulx qui a complété le jeu de son capitaine pour niveler les chances dans la rencontre.
Les Prédateurs ont bien pensé faire mal aux Marquis en fin de période médiane en enfilant un troisième but au compteur en avantage numérique, mais Juraj Kolnik avait un plan bien différent. Quelque 13 secondes après avec vu les locaux reprendre l'avance, le Slovaque de 36 ans a ramené les deux équipes à la case départ d'un lancer qui a échappé à Russo amenant les deux formations au deuxième entracte avec un pointage égal.
Les Marquis et Hugo Carpentier ont toutefois pris le contrôle des choses au troisième vingt, ne laissant aucune chance aux Prédateurs de créer la surprise à nouveau dans la série.
Dans une période dépourvue d'avantage numérique, les troupiers de Martel ont contrôlé le jeu et vu leur capitaine faire le reste du boulot pour préparer la table pour le match trois avec une égalité à un match de chaque côté dans la série. Alexandre Quesnel, qui a terminé la rencontre avec quatre mentions d'aide, et Jonathan Paiment se sont faits complices des deux buts de Carpentier qui a complété son tour du chapeau avec un peu plus de deux minutes à faire au match.
« Carpentier a donné l'exemple dans le match. Il a remporté le trophée pour le meilleur leadership de la ligue. Ce n'est pas un hasard, a expliqué Martel, joint par Le Quotidien, après la rencontre. Les joueurs ont bien joué et on a remis les pendules à l'heure. »
Les Marquis ont été convaincants au chapitre des lancers pour une deuxième rencontre de suite avec 43 tentatives contre 25 pour les locaux. Malgré les 38 lancers dirigés lors du match précédent, les Marquis avaient baissé pavillon au compte de 2 à 0. La troisième rencontre de la série aura lieu vendredi à 20 h au Palais des sports de Jonquière.
Les Prédateurs pris aux sérieux
Vingt-huit points séparent les Marquis et les Prédateurs au classement général de la saison régulière de la LNAH. Mais pour Richard Martel, ce n'est pas du tout une raison de s'attendre à ce que les Prédateurs soit une proie facile.
« Les joueurs sont arrivés prêts pour les Prédateurs. La défaite lors du premier match avait été dure à digérer. Nous prenons Laval très au sérieux et particulièrement Adam Russo. On l'identifiait en début de série comme étant l'homme à battre », a expliqué Richard Martel à la fin de la rencontre.
Les Marquis ont passé de la parole aux actes lors du match numéro deux en mettant Russo à l'épreuve à pas moins de 43 reprises. « C'était important de le mettre au défi. Il est l'homme à battre et on ne voulait pas répéter ce qui est arrivé dans le premier match. Quand on a finalement marqué, on était soulagé. C'est ce qui nous a lancé, après les choses sont allées d'elles-mêmes », a évalué l'entraîneur-chef des Marquis après la rencontre.
Pour Martel, il était important également d'aller chercher la deuxième rencontre après avoir trébuché à Jonquière, vendredi. « Pour l'aspect psychologique, on voulait revenir avec la série égale. C'était important pour nous, ça ne leur donne pas un momentum et ça nous met en confiance de revenir chez nous à égalité. D'ici la fin de la série, c'est un trois de cinq et nous avons l'avantage de la glace », de conclure Martel.
Benoit Gratton, Stefan Chaput et Jean-Sébastien Bérubé étaient encore sur la touche pour la rencontre. Toujours selon Martel, il est trop tôt pour établir s'ils pourront disputer le match de vendredi. Leur condition sera évaluée au jour le jour.
En bref
•Les deux premiers joueurs de centre des Marquis, Benoit Gratton et Stefan Chaput, ont de nouveau raté la rencontre en raison de blessure. Jean-Sébastien Bérubé était également sur la touche...
•Jonathan Paiement a quitté momentanément la rencontre au troisième engagement, mais est revenu au jeu par la suite...
•Les Prédateurs ont souligné les trophées de meilleur gardien d'Adam Russo et de joueur ayant démontré le plus de leadership de Francis Wathier avant la rencontre...
•Les Marquis sont la seule équipe favorite en première ronde à être parvenus à gagner une des deux premières rencontres...
•Adam Russo a été bombardé de 81 lancers lors des deux premiers matchs comparativement à 50 tirs sur Cédrick Desjardins...
•Hugo Carpentier (trois buts et une passe), Alexandre Quesnel (quatre passes) et Francis Desrosiers (un but et une passe) ont été choisis les étoiles du match...