La rondelle a glissé tout doucement dans le filet sous le regard attentif de Danick Paquette et Philippe Paradis.

Les Marquis tiennent bon et l’emportent

Après avoir échappé deux avances vendredi soir, les Marquis de Jonquière (5-10-4) sont passés bien près de se faire jouer un autre vilain tour contre les 3L de Rivière-du-Loup (9-8-2) au Palais des Sports de Jonquière, mais la troupe de Bob Desjardins a tenu bon pour l’emporter 6 à 5 en fusillade.

En avance 4 à 1 pour débuter la troisième période et 5 à 3 avec une minute à jouer, les Marquis ont vu les 3L revenir de l’arrière en fin de match. Ils ont cependant tenu bon pour signer un deuxième gain consécutif à la maison.

Bob Desjardins aurait aimé voir son équipe mieux exécuter en fin de rencontre, mais est satisfait du résultat. « On n’a pas bien géré. On était nerveux et on a paniqué. Je suis satisfait quand même de l’ensemble du match et du résultat. »

Avec l’absence de plusieurs éléments clés, Bob Desjardins avait absolument besoin que son groupe de meneur se lève. C’est exactement ce qu’Alexandre Picard a fait dès le départ. Après seulement 33 secondes, l’ancien choix de premier tour dans la LNH y est allé d’un deuxième effort pour récupérer une rondelle libre et la glisser derrière Guillaume Decelles.

Philippe Paradis a suivi les traces de Picard. En infériorité numérique, il a mis de la pression sur Decelles qui a cafouillé avec la rondelle et Paradis y est allé d’une belle manœuvre pour enfiler l’aiguille en revenant devant le filet.

La réplique est venue rapidement de Maxime Guyon. L’attaquant de 25 ans a inscrit son premier but en carrière dans la LNAH quand son tir a échappé à Cédrick Desjardins.

Une erreur défensive a cependant permis aux Marquis de reprendre leur avance de deux buts. Garrett Clarke a intercepté un dégagement à la ligne bleue avant de remettre devant le filet où se trouvait Francis Verreault-Paul et Yannick Riendeau. Verreault-Paul a saisi le disque avant de remettre à Riendeau et Decelles n’y pouvait absolument rien.

Les 3L ont voulu répliquer, mais Cédrick Desjardins a sorti la jambière sur un deux contre zéro avant de réaliser trois arrêts coup sur coup. Le brio de Desjardins a eu ses répercussions. Quelques instants plus tard, Paradis a encore fourni un deuxième effort pour envoyer la rondelle vers le filet et elle a glissé tout doucement derrière la ligne rouge. Les arbitres sont allés à la reprise et ont ensuite confirmé le quatrième but des Jonquiérois.

Après cinq buts au premier vingt, le deuxième a été beaucoup plus tranquille jusqu’en moitié de période. Les 3L ont écopé de deux punitions successives, mais les Marquis n’ont su en profiter. Le reste de la période médiane a été à l’image du début avec très peu d’action.

Rivière-du-Loup a montré les dents en troisième. Dès la troisième minute, Michael Ward a accepté une passe dans l’enclave avant de battre Desjardins d’un bon tir. Une minute et demie plus tard, Jean-Philip Chabot a frappé au vol le retour du lancer de Benjamin Rubin pour faire 4 à 3.

Leur élan a été brisé en fin de troisième quand Michael Novosad a été chassé pour un coup de bâton. Yannick Riendeau en a profité pour marquer son deuxième de la rencontre sur un puissant tir à ras la glace.

Dans un effort de dernière minute à six patineurs, Marc-André Tourigny a réduit l’écart à un but avec un acharnement sur le filet de Desjardins avec un peu moins d’une minute à jouer. Le meilleur pointeur des 3L avait encore faim. Tourigny a encore une fois profité d’une mêlée dans le demi-cercle de Desjardins pour soulever le disque et créer l’égalité avec quatre secondes au cadran.

La prolongation n’a pas fait de maître de sorte que les deux équipes se sont retrouvées en fusillade. Les 3L ont été les premiers à s’exécuter, mais Cédrick Desjardins a sorti la jambière devant Louick Marcotte. Yannick Riendeau a ensuite sorti Decelles de ses pantalons avec une feinte sublime. Desjardins a été une fois de plus solide devant Michaël Rhéaume avant de voir Mathieu Brisebois effectuer une belle feinte et procurer la victoire à Jonquière.

Avec l’absence de plusieurs morceaux, Bob Desjardins a fait appel à Louis-Philippe Simard, un jeune joueur originaire de Mashteuiatsh. L’attaquant de 22 ans a joué une solide rencontre et a plu à son entraîneur. « Il amène beaucoup de vitesse et j’ai aimé comment il a réagi sur la patinoire. Une passe sur sa première présence en plus. »

Le pilote des Verts souhaite de tout cœur qu’il reste dans l’équipe. « J’ai bien aimé ce que j’ai vu ce soir. C’est un gars en forme, qui est jeune et fringant. On va se reparler cette semaine pour voir la suite. »

Bob Desjardins a aussi bien aimé le début de match de sa troupe. « On est sorti extrêmement fort. J’essaie de trouver des combinaisons. J’ai bien aimé mon alignement ce soir. »

Les Marquis auront un autre deux matchs en deux soirs la semaine prochaine alors qu’ils seront en visite à Rivière-du-Loup pour affronter les 3L vendredi soir, alors que samedi soir, les Éperviers de Sorel-Tracy (10-7-1) seront de passage au Palais des sports de Jonquière.