Les Marquis ont complété leur calendrier régulier avec une 20e victoire samedi, à Trois-Rivières. Ils affronteront Saint-Georges au premier tour éliminatoire.

Les Marquis terminent au 2e rang

Les Marquis de Jonquière n’ont pas eu besoin d’aide de personne pour s’assurer de la deuxième place du classement général de la Ligue nord-américaine de hockey. Les régionaux ont complété samedi une dernière fin de semaine parfaite avec une 20e victoire cette saison, au compte de 4-3 sur les Draveurs, devant seulement 485 spectateurs au Colisée de Trois-Rivières.

Les Marquis ont maintenant rendez-vous avec le Cool Fm de Saint-Georges au premier tour éliminatoire. La série débutera vendredi au Palais des sports de Jonquière. «On avait notre sort entre les mains et on n’a pas eu besoin de regarder ce qui se passait ailleurs dans la ligue. On s’est occupé de nos affaires», a résumé l’entraîneur-chef Benoit Gratton à la suite de cette première fin de semaine parfaite de son équipe en 2018. Les Marquis terminent également en force avec trois victoires de suite, après avoir traversé leur pire séquence de la saison de quatre revers. «C’est le message que j’envoyais aux gars vendredi lors d’une rencontre. On voulait finir la saison en confiance et avec le momentum. La seule chose qui nous restait, c’était de gagner et de jouer de la bonne façon et je pense qu’on l’a fait», de souligner Gratton.


« À ce stade-ci de l’année, on n’est plus sur le JE, mais sur le NOUS. Tout doit se faire en fonction de l’équipe. Il y a assez de gagnant et de bagages dans le vestiaire que je suis certain que tout le monde va accepter son rôle »
Benoit Gratton

Les Marquis profitaient d’une confortable avance de 4-0 après 40 minutes et ont eu une petite frousse en troisième alors que les locaux ont marqué trois fois. Jonathan Bellemare a surpris Raphaël Girard avec un peu plus de quatre minutes, mais les visiteurs ont tenu le coup par la suite. Ils s’étaient forgé leur priorité sur des réussites de Francis Trudel, en première, suivi en deuxième d’Alexandre Quesnel, Philippe Paradis et de Yannick Riendeau en toute fin d’engagement.
À l’aube des séries, les Marquis n’ont jamais été autant en santé. Stefan Chaput demeure le seul cas incertain pour la première fin de semaine éliminatoire. Lors des deux derniers matchs, Benoît Gratton a pu voir tout le potentiel de son club. «Quand une ligne marche moins, j’ai d’autres options et d’autres peuvent prendre la relève. C’est un luxe qu’on n’a pas eu de l’année. C’est un ajustement aussi pour les joueurs alors que certains vont jouer un peu moins. À ce stade-ci de l’année, on n’est plus sur le JE, mais sur le NOUS. Tout doit se faire en fonction de l’équipe. Il y a assez de gagnant et de bagages dans le vestiaire que je suis certain que tout le monde va accepter son rôle», d’exprimer Gratton qui complète sa première saison à la barre de la formation jonquiéroise avec un dossier de 20 victoires, 11 défaites en temps réglementaire et cinq autres en temps supplémentaire.
Sur le plan individuel, James Desmarais termine la saison en tête chez les Marquis avec 26 buts. Son total de 43 points est également le meilleur dans le camp jonquiérois. Marc-Antoine Tourigny, du 3L de Rivière-du-Loup, le devance avec 27 buts, mais surtout 71 points, loin devant tout le monde.