Christian Ouellet a été élu recrue du mois pour une quatrième fois de suite, vendredi.

Les Marquis s'inclinent en prolongation à Laval

Les Prédateurs de Laval ont remporté la première manche contre les Marquis de Jonquière, en arrachant une victoire de 3-2 en prolongation devant une foule de 1071 spectateurs au Colisée de Laval. L'action se transporte maintenant au Palais des sports de Jonquière où l'entraîneur Richard Martel et ses troupes voudront certainement rester maîtres chez eux.
Malgré des effectifs réduits à 18 joueurs, les Marquis ont raté de belles chances de s'inscrire au pointage en première. «On a manqué d'opportunisme. On a manqué des filets ouverts en partant, ce qui a permis à Laval d'y croire», a commenté Richard Martel à l'autre bout du fil. «De plus, quand ils se mettent à jouer au hockey, les Prédateurs sont meilleurs et ils ont joué un bon match», ajoute le pilote des Jonquiérois.
De fait, avec moins de deux minutes à faire, ce seront finalement les Prédateurs qui seront les premiers à s'inscrire au pointage sur un tir de Martin Gascon qui a trompé la vigilance de Raphaël Girard, dont c'était le premier départ avec les Marquis. Gascon et ses compagnons de trio, David Massé et Éric Laplante (deux anciens marquis) auront d'ailleurs eu un gros mot à dire dans la victoire lavalloise. En deuxième, Laplante, aidé de ses deux complices, a en effet réussi à redonner l'avance aux siens, à peine 32 secondes après le but de Juraj Kolnik en tout début de la médiane.
En troisième, Christian Ouellet a rapidement créé l'impasse en déjouant Adam Russo sur des passes de Yann Poirier et Kolnik. Même s'ils ont décoché deux fois plus de tirs que leurs hôtes en troisième (12-6), les Marquis n'ont pu marquer le but décisif.
En prolongation, David Massé a rapidement tranché le débat pour permettre aux siens de savourer une première victoire en cinq affrontements contre les Marquis cette saison. Dans la défaite, les Marquis ont tout de même récolté un autre point au classement.
Blessés
Malgré la défaite, Richard Martel s'est dit très satisfait de la prestation de Raphaël Girard. «Il a très bien fait pour son premier match. Je suis très content de lui», a souligné le grand manitou des Marquis. Ce dernier a dû remanier ses trios en raison des absents, dont Stefan Chaput qui se remet d'une blessure. Samedi, au Palais des sports, Martel pourra tester la profondeur de son équipe en l'absence de Chaput, Benoit Gratton (famille), Hubert Poulin (boxe). Jean-Sébastien Bérubé demeure un cas incertain. Luis Tremblay, Christopher Guay, Yann Poirier et possiblement Simon Tremblay prendront la relève.
«Il me manquera mes deux premiers centres en partant, alors ce ne sera pas facile, mais on espère être plus opportunistes par contre», a-t-il conclu.