Les Marquis se montrent opportunistes

Les Marquis de Jonquière ont tenu leurs partisans en haleine, samedi soir, pour finalement avoir le dessus 5-3 contre le Cool FM de Saint-Georges, au Palais des sports, devant 1228 spectateurs.

«Avec la victoire de vendredi où il y a eu beaucoup d’émotion, j’avais peur que ce soit plus difficile. On a été opportuniste et on a pris les devants au début de la première période. J’étais satisfait que ça se termine 2-2. En deuxième, on a retrouvé nos jambes et on avait plus d’énergie», commente l’entraîneur-chef des Marquis Benoit Gratton en entrevue téléphonique.

Il faut dire qu’après le match contre Sorel-Tracy vendredi, les blessés étaient nombreux. Gabryel Paquin-Boudreau sera notamment absent pour au moins les deux prochaines semaines, selon son entraîneur. La Ligue nord-américaine de hockey a d’ailleurs sévi en suspendant Marc-André Huot pour trois matchs.

Samedi, Alexandre Quesnel a inscrit le premier point de la rencontre. Il a été suivi par son coéquipier Danick Paquette. Le Cool FM a cependant créé l’égalité avant la fin de la première période. Jonquière s’est imposé en deuxième, avec les buts de Mathieu Brisebois et Jean-Sébastien Bérubé. La belle avance des Marquis a été un peu réduite par Giulo Scandella, qui a compté son deuxième but du match pour Saint-Georges.

En troisième, le Cool FM était prêt à tout pour rattraper les locaux, se montrant de plus en plus insistant. Les Marquis ont sûrement eu chaud à quelques reprises. À la dernière minute, Jean-Simon Allard a trouvé le fond du filet, ce qui a permis aux Jonquiérois de confirmer leur victoire.

«Je n’aime pas dire ça, mais dans notre ligue, quand une équipe prend de l’avance, c’est difficile de la garder. Ç’a tendance à tourner à l’indiscipline et les punitions viennent plus facilement de notre côté. On en a eu deux dans les dix dernières minutes, pointe Benoit Gratton. Ç’a gardé les partisans sur leur banc jusqu’à la fin, un beau suspense!»

Le gardien Raphaël Girard a repoussé 27 des 30 tirs de Saint-Georges, une «performance incroyable» selon son entraîneur. «Il a joué un bon match. C’était sa deuxième fois, ce n’est pas facile pour lui vu qu’il n’est pas là souvent et qu’il ne pratique pas avec nous.»

Par ailleurs, Benoit Gratton compte combler le manque d’effectifs en allant chercher de nouveaux joueurs dans les prochaines semaines. «On veut avoir des joueurs qui pourront jouer au moins cinq matchs avec nous. On ne veut pas se retrouver comme l’an dernier, en éliminatoires, où il y avait plusieurs blessés et pas de remplaçant disponible», exprime l’entraîneur-chef.