Malgré la défaite, le gardien Loïc Lacasse a repoussé 50 tirs des Marquis. Sur cette séquence, il a frustré David Bastien de la jambière.

Les Marquis s'accrochent

Tirant de l’arrière 2-0 dans la série demi-finale contre les 3 L de Rivière-du-Loup, les Marquis de Jonquière ont mis la pédale au plancher jusqu’en toute fin de match pour arracher une victoire de 3-2 devant 2081 spectateurs gonflés à bloc au Palais des sports. Samedi, ils se présenteront donc au Centre Premier Tech revigorés, avec la ferme intention de niveler la série.

Les hommes de Benoit Gratton ont amorcé la rencontre les couteaux entre les dents. Les locaux ont multiplié les tirs et leur intensité a fini par payer. Profitant d’un jeu de puissance, James Desmarais (1re étoile) a battu de vitesse Loïc Lacasse sur une passe parfaite de Hugo Carpentier et d’Alexandre Quesnel pour marquer son premier but dans cette série contre Rivière-du-Loup. Cinq minutes plus tard, les 3 L ont créé l’égalité, eux aussi à la faveur d’un avantage numérique, sur un tir du défenseur Samuel Noreau (son premier depuis le début des séries). Malgré la domination des Jonquiérois au chapitre des tirs (28-7), l’égalité persistait.

Toutefois, à peine 35 secondes après la reprise des hostilités, Nicolas Corbeil a surpris Desjardins sur le premier tir décoché en sa direction. Les Marquis ont bien tenté de niveler la marque, mais Lacasse a fait deux arrêts fumants. Ce n’est qu’avec cinq minutes à faire que le Jeannois Jean-Simon Allard remettra les compteurs à zéro avec son premier des séries avec l’aide de Francis Trudel et James Desmarais.

Desmarais, sur une passe parfaite de Bastien, a poursuivi son bon travail en troisième pour inscrire le but vainqueur, son deuxième du match, avec 51 secondes d’écoulées en troisième. 

Les Marquis ont vraiment tout donné pour préserver leur mince avance et le trio de Desmarais, Allard et Bastien s’est notamment distingué. Avec moins de dix minutes dans le match, David Bastien s’en voudra s’en doute de ne pas avoir saisi la rondelle échappée par Lacasse dans l’enclave, lui laissant un filet grand ouvert, mais heureusement, ça n’aura pas eu d’impact sur l’issue de la rencontre.

Parlant de Lacasse, le cerbère des 3 L a sans doute rêvé de caoutchouc, lui qui a fait face à 53 tirs, tandis que Desjardins en a reçu 20.

Victoire d’équipe

Fier de ses troupes, l’entraîneur-chef Benoit Gratton a salué « cette victoire d’équipe ». 

« Tout le monde nous pensait morts parce que c’était 0-2, souligne Gratton. Si on avait été abattus parce qu’on a perdu le dernier match, on n’aurait pas répondu comme ce soir. »

« On avait dit aux gars avant le match qu’on avait besoin de tout le monde et que certains joueurs devaient lever leur jeu d’un cran et les joueurs ont vraiment répondu à l’appel. Après la première période, on leur a demandé de continuer et d’aller chercher 30 lancers s’il faut. »

« C’est bon pour la confiance même si on recommence à zéro demain. C’est ça (qui est difficile dans) les séries, il ne faut pas que tu sois trop haut ou trop bas. Si on pense que samedi, ils vont nous donner le match sur un plateau, il faut oublier ça. Il faut recommencer à zéro et se ‘‘recrinquer’’. »

Le défi des Jonquiérois sera de retrouver l’intensité de vendredi sur la patinoire adverse samedi. 

« Ce sera notre job à Martin (Gagné) et moi de s’assurer que les gars seront prêts à repartir aussi forts », a conclu l’entraîneur-chef.

James Desmarais a inscrit le premier but des Marquis, en première période.

Les Marquis en bref

• Malheureusement pour les Marquis, le Normandinois Philippe Paradis n’était finalement pas en uniforme vendredi. Stefan Chaput, Juraj Kolnik, Yannick Riendeau et Matthew Boudreau étaient les autres absents...

• Le robuste Danick Malouin a été utilisé à l’attaque, pendant que Christopher Guay a pris le relais à la défense... 

• Les arbitres ont été hués dès leur entrée sur la patinoire. Toutefois, il n’y avait rien à redire sur leur travail. L’arbitre en chef Robert Chamberland a mis les points sur les «i» avec les entraîneurs-chefs dès la première période... 

• Les partisans des Marquis étaient crinqués. L’annonceur maison avait demandé d’observer une minute de silence aux victimes des Broncos de Humboldt. Quelques-uns en ont profité pour chahuter Kéven Veilleux. L’annonceur a dû leur demander de respecter la minute de silence...

• Un autobus de partisans ira encourager les Marquis à Rivière-du-Loup samedi...

Comme c'est le cas depuis le début de la série, les joueurs des Marquis et des 3L ont refusé de se céder un quart de pouce sur la patinoire.